»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/12/2018 à 17h35 Poxel -0,73% 5,460€
  • POXEL - FR0012432516
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Poxel : 94 ME de trésorerie au 30 juin

Poxel : 94 ME de trésorerie au 30 juin
Poxel : 94 ME de trésorerie au 30 juin
Crédit photo © Poxel

(Boursier.com) — La société biopharmaceutique Poxel réalise au 30 juin 2018, un chiffre d'affaires de 37,5 millions d'euros. Pour le seul second trimestre, le chiffre d'affaires s'élève à 19,2 ME après 18,3 ME au 1er trimestre. Aucun chiffre d'affaire n'avait été réalisé en 2017 aux mêmes périodes.

Au 30 juin, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 94,4 millions d'euros (110,1 millions de dollars).

Je suis très heureux d'annoncer la poursuite de nos progrès dans le programme de phase III Times pour le développement de l'Imeglimine au Japon, au cours de ce second trimestre. Le recrutement des patients de l'étude Times 1 a été finalisé. Il devrait s'achever pour les études Times 2 et Times 3 au cours du second semestre 2018. Conformément au calendrier, nous prévoyons de publier les résultats de cette étude en 2019 en commençant par ceux de l'étude d'efficacité Times 1 au deuxième trimestre 2019. Nous poursuivons notre collaboration avec notre partenaire Sumitomo Dainippon Pharma, dans l'objectif de soumettre en 2020 le dossier d'enregistrement de ce nouveau médicament auprès des autorités japonaises, a déclaré Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. Pour les Etats-Unis et l'Europe, nous préparons en étroite collaboration avec Roivant Sciences le programme de phase III dans l'objectif d'un lancement en 2019.

S'agissant de notre second programme, le PXL770, l'étude de phase I à doses multiples et croissantes touche à son terme, et ses résultats devraient être publiés en juillet comme prévu. Nous croyons au potentiel du PXL770 dans le traitement de plusieurs maladies métaboliques chroniques, dont les maladies hépatiques telles que la NASH, a ajouté Thomas Kuhn. Nous prévoyons de lancer une étude de preuve de concept de phase IIa dans la stéatose hépatique non alcoolique (nonalcoholic fatty liver disease ou NAFLD), une pathologie caractérisée par l'accumulation de lipides dans le foie, dont la NASH est une forme grave. Le PXL770 diffère des autres molécules en développement dans les maladies hépatiques par son mécanisme d'action qui cible l'activation de l'AMPK, ce qui lui confère le potentiel d'agir sur les trois pathologies associées au développement de la NASH, à savoir, la stéatose hépatique, l'inflammation et la fibrose. Par ailleurs, il pourrait également traiter les pathologies associées à la NASH, en ciblant spécifiquement les facteurs de risques cardiovasculaires, tels que l'hyperglycémie, la résistance à l'insuline, la dyslipidémie, l'inflammation et l'obésité. Enfin, nous poursuivons activement l'étude de nouvelles opportunités afin de renforcer notre portefeuille de candidats médicaments pour le traitement des maladies métaboliques.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com