Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/07/2020 à 17h35 Plastivaloire - Plastiques du Val de Loire +3,97% 3,795€

Plastivaloire : recul limité de la marge opérationnelle

Plastivaloire : recul limité de la marge opérationnelle
Plastivaloire : recul limité de la marge opérationnelle
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Plastivaloire a réalisé au premier semestre 2019-2020 un chiffre d'affaires de 366,7 ME, en croissance de +1,7%. Cette évolution intègre TransNav sur 6 mois sur la période contre 5 mois en 2018-2019.

A périmètre constant, l'activité est stable, malgré la baisse d'activité d'environ 20 ME au mois de mars, directement liée à la crise sanitaire.

Dans ce contexte particulier, PVL est parvenu à délivrer un EBITDA semestriel de 35,7 ME, très proche de celui du premier semestre 2018-2019. La marge d'EBITDA ressort à 9,7%, en recul limité de 0,3 point.

Le résultat opérationnel courant est de 16,7 ME, soit une marge opérationnelle courante de 4,6%, en recul de 1,1 point.

Le résultat net s'élève à 5,7 ME contre 15 ME.

Les capitaux propres s'établissent à 298,3 ME, en progression de plus de 15 ME sur un an glissant. Les flux de trésorerie générés par l'activité ressortent à 27,7 ME sur le premier semestre, à comparer à 24,9 ME sur le premier semestre de l'exercice précédent, grâce notamment à une évolution du BFR maitrisée.

L'excédent de trésorerie a été dédié au désendettement, la dette financière nette se réduisant de près de 6 ME par rapport au 30 septembre 2019 à 255,8 ME, soit un taux d'endettement net de 86%.

Après avoir été contraint à la fermeture de la quasi-totalité des sites pendant 2 mois à partir de la mi-mars en raison de la crise sanitaire, Plastivaloire a relancé progressivement son activité industrielle depuis mi-mai, au fur et à mesure de la levée des restrictions locales et du rythme de redémarrage des commandes des clients. Tous les sites ont aujourd'hui repris leur activité. Les taux d'utilisation progressent semaine après semaine, se situant actuellement en moyenne autour de 75% de l'activité normative.

Au 3ème trimestre, le manque de chiffre d'affaires devrait se situer autour de 100 ME, dont la moitié sur le mois d'avril. Cette baisse brutale aura un impact mécanique sur la rentabilité, qui sera cependant atténué par les mesures de flexibilité, dont le chômage partiel en France, ainsi que par la gestion drastique des coûts.

Les incertitudes restent fortement présentes sur la vigueur de la reprise, ce qui rend impossible toutes projections chiffrées précises sur le 4ème trimestre et sur l'atterrissage annuel.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !