Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 15h59 Pizzorno Environnement +11,11% 20,000€
  • GPE - FR0010214064
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Pizzorno Environnement : 94,5 ME de CA sur le premier semestre

Pizzorno Environnement : 94,5 ME de CA sur le premier semestre
Pizzorno Environnement : 94,5 ME de CA sur le premier semestre

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires de Pizzorno Environnement atteint 94,5 ME sur le premier semestre 2020, en retrait de 14% par rapport à la même période de l'exercice 2019, principalement impacté par des arrêts de contrats non rentables et une contraction des volumes suites aux mesures de confinement liées à la crise de la Covid-19 (impact de 1,9 ME sur le chiffre d'affaires).

L'activité Propreté s'inscrit en repli de 7,6% à 77,9 ME, principalement impactée par l'arrêt du contrat de la collecte des déchets ménagers des 10ème et 18ème arrondissements de Paris et par la non-reconduction délibérée de deux contrats de collecte et de propreté déficitaires au Maroc (Fnideq et M'Diq). Dans une moindre mesure, cette division a par ailleurs été pénalisée par des activités temporairement suspendues pendant la période de confinement, dont certaines collectes des encombrants ou des biodéchets et le nettoiement des marchés alimentaires et forains. Par ailleurs, cette période ayant entrainé une baisse de la fréquentation touristique dans les secteurs de Saint-Tropez et de Marrakech, les volumes traités sont en diminution.

L'activité Traitement-Valorisation en recul de 35,2% subit les effets de l'arrêt du centre de tri du Broc (mai 2019) et la fin du contrat pour l'exploitation du centre de tri d'Athanor intervenue fin avril 2020. Par ailleurs, un effondrement de terrains survenu fin 2019 sur l'ISDND d'Aboncourt a entrainé une réduction significative de l'activité sur le site qui se poursuit à ce jour. De même, l'ISDND de Pierrefeu-du-Var a vu son activité fortement réduite pendant la période des travaux relatifs au nouveau casier de stockage de déchets non dangereux. Enfin, la période de confinement liée la crise sanitaire Covid-19 s'est traduite par une forte baisse de tonnage réceptionnée dans le centre de traitement du Muy.

Dans le cadre de la gestion de l'UVE de Toulon, l'activité Zephire enregistre un chiffre d'affaires en légère augmentation à 12,8 ME au 30 juin 2020.

Une performance opérationnelle impactée par des évènements ponctuels et des effets transitoires liés au Covid-19

Au 30 juin 2020, l'Excédent Brut d'Exploitation s'établit à 8,3 ME, représentant une marge de 8,8% du chiffre d'affaires contre 9,7% au 30 juin 2019, principalement pénalisée par des évènements ponctuels et des effets liés à la Covid-19 :

Une baisse d'activité liée à la crise Covid-19, ayant mécaniquement impacté la rentabilité (-2,6 ME d'EBITDA sur S1 2020), principalement du fait (i) des baisses de tonnages (Marrakech, Centre de Tri du Muy, Saint-Tropez, Marché Alimentaires et Forain), (ii) de la prime Pepa et (iii) des dépenses en consommables (masques et autres) ;
Un incident sur le site d'Aboncourt ayant entrainé une forte de baisse des tonnages traités sans ajustement des charges fixes (-1,2 ME EBITDA sur S1 2020) ;
Des travaux sur l'ISDND de Pierrefeu-du-Var n'ayant pas permis le traitement des déchets ce qui a engendré une détérioration de la rentabilité du site (-0,4 ME d'EBITDA sur S1 2020) ;
-0,3 ME d'EBITDA de moins-value de cession relatifs à l'arrêt des centres d'Oum Azza et d'Athanor.
Neutralisé de ces éléments que PIZZORNO Environnement juge ponctuels et des effets transitoires liés à la Covid-19, l'Excédent Brut d'Exploitation du premier semestre aurait atteint 12,8 ME, soit un taux de marge de 14.9% (à comparer à 15,6 ME un an plus tôt pour un taux de marge de 14.4%).

Le coût de l'endettement financier net s'établit à -0,2 ME contre -0,16 MEUR au 30 juin 2019.

Après prise en compte des autres produits et charges financiers (+0,2 ME) et d'un produit d'impôt (+1,2 ME), le résultat net part du Groupe s'élève à -2,6 ME, en amélioration par rapport au 30 juin 2019 (-3,2 ME).

Une structure financière maîtrisée

La capacité d'Auto-Financement (après coût de l'endettement financier net et impôt) s'élève à 10,9 ME contre 11,6 ME un an auparavant. Les flux de trésorerie générés par l'activité sont positifs à +8,7 ME, contre -5,5 ME au 30 juin 2019.

Les flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissements de ce premier semestre se sont élevés à 15,6 ME contre 8,7 ME au 30 juin 2019, principalement consacrés aux travaux relatifs à l'Installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) de Pierrefeu-du-Var.

À fin juin 2020, le Groupe PIZZORNO Environnement bénéficie d'un fort niveau de trésorerie à hauteur de 41,4 ME contre 36,9 ME au 31 décembre 2019. L'endettement financier net s'élève à 55,3 ME et les fonds propres du Groupe à 66,5 ME.

Perspectives et développements

Au cours du premier semestre 2020, le Groupe PIZZORNO Environnement a poursuivi l'assainissement de ses activités. Ainsi, le Groupe ne s'est pas porté candidat au renouvellement du marché de collecte et de nettoiement de Marrakech (effet au 31/12/2020) et a signé un protocole d'accord de fin de marché anticipée pour le centre de traitement et de valorisation des déchets d'Oum Azza (effet au 30/06/2020).

De plus, la fin des travaux du site de Pierrefeu-du-Var devrait permettre une reprise d'activité normative en année pleine sur l'exercice 2021.

Malgré l'impact sur l'activité de la crise Covid-19 sur cette première partie de l'année et la forte baisse d'activité enregistrée dans le pôle Traitement-Valorisation, le Groupe devrait néanmoins constater une légère amélioration de son niveau de rentabilité pour l'ensemble de l'exercice 2020.

Enfin, au 30 juin 2020, PIZZORNO Environnement bénéficie d'un solide carnet de commandes, ne comprenant que les commandes fermes, qui s'élève à 615 ME.

Renouvellement du marché de nettoiement de la ville de Marseille

Le Groupe PIZZORNO Environnement a été reconduit par la commune de Marseille dans le cadre du marché de propreté pour une durée de quatre ans, représentant un chiffre d'affaires total de 6,3 ME.

Renouvellement du contrat de gestion de la déchetterie de Fréjus (Communauté de Commune Var-Esterel-Méditerranée)

La Communauté de Commune Var-Esterel-Méditerranée a renouvelé sa confiance au Groupe PIZZORNO Environnement pour la gestion du quai de transfert, de la Déchèterie de Fréjus et du transport des déchets pour 5 années supplémentaires, représentant un chiffre d'affaires de 9,6 ME. Toujours à la pointe de l'innovation, dans le cadre du renouvellement de ce marché, le Groupe a inclus les travaux de création d'une déchetterie à plat pour les particuliers. Cette nouvelle configuration améliore la sécurité des citoyens, est plus respectueuse de l'environnement et facilite l'usage et le parcours du public.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !