Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 16/07/2020 à 17h35 Pierre et Vacances Center Parcs -0,32% 15,700€
  • VAC - FR0000073041
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Pierre et Vacances pourrait perdre 300 ME de chiffre d'affaires au 3e trimestre

Pierre et Vacances pourrait perdre 300 ME de chiffre d'affaires au 3e trimestre
Pierre et Vacances pourrait perdre 300 ME de chiffre d'affaires au 3e trimestre
Crédit photo © Pierre & Vacances

(Boursier.com) — Pour le 1er semestre 2019-2020, Pierre et Vacances réalise un chiffre d'affaire de 696 millions d'euros (738,1 ME sur la même période en 2018-2019). L'activité se replie de -5,7%. La dynamique de croissance des performances opérationnelles a été affectée par les premiers effets de la crise du Covid-19. Le manque à gagner en terme de chiffre d'affaires de location s'élève ainsi à 31 ME avec l'arrêt d'activité sur la dernière quinzaine de mars.

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre sera le plus fortement impacté, avec deux mois d'absence d'activité et une reprise très progressive en juin.

Le résultat opérationnel courant s'établit à -125,6 ME (-111,5 ME au 1er semestre 2018/2019). La dynamique de croissance des performances financières, amorcée sur les premiers mois de l'exercice, a été brutalement freinée par la fermeture de la quasi-totalité des sites sur la 2e quinzaine de mars. Hors prise en compte de cet effet, le résultat opérationnel courant des activités touristiques est en croissance de +17% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent.

Le résultat net est de -145,8 ME (-121 ME au 1er semestre 2018-2019), dans un contexte de début de crise sanitaire. Les résultats du groupe au 31 mars 2020, structurellement déficitaires sur le 1er semestre de l'exercice du fait de la saisonnalité des activités, ne reflètent pas la dynamique de croissance du Groupe, pénalisée par les premiers effets de la crise du Covid-19, explique le management.

Situation financière

La dette financière nette de Pierre et Vacances au 31 mars 2020 est de 301,2 ME. Le groupe a mobilisé l'ensemble de ses sources de financement afin de surmonter la période d'absence de revenus touristiques. A cette date, la trésorerie disponible s'élève à 253 ME.

En complément, et compte tenu de l'incertitude liée au rythme de reprise de l'activité, le groupe a obtenu auprès de son pool de banques un Prêt Garanti par l'Etat d'un montant de 240 ME. De plus, les prêteurs bancaires et obligataires ont unanimement consenti à renoncer à l'engagement du groupe de respecter son niveau de ratio financier au 30 septembre 2020, et donné une marge de manoeuvre complémentaire sur le ratio à respecter au 30 septembre 2021. Par ailleurs, l'échéance de la ligne revolving de 200 ME, de maturité initiale mars 2021, a été prolongée de 18 mois.

L'obtention de l'ensemble de ces assouplissements sur les financements du Groupe et du Prêt Garanti par l'Etat illustre la confiance de nos partenaires financiers en notre capacité à gérer cette période difficile et à capter la croissance attendue de la demande d'une clientèle familiale pour des séjours touristiques de proximité dans la suite du déconfinement, indique Pierre et Vacances.

Plan stratégique Change Up

Le 29 janvier 2020, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs avait présenté son plan stratégique à l'horizon 2024, Change Up. Ce plan ambitionne à la fois de dynamiser la croissance organique des activités du groupe en optimisant l'existant, et de conduire un développement sélectif avec de stricts critères de rentabilité. Les objectifs financiers de ce plan sont :
- croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires hébergement de +6% (+4,7% à périmètre constant),
- marge opérationnelle courante des business lines touristiques de 5% en 2022 et de 9% en 2024,
- génération de trésorerie d'environ 350 ME sur la période du plan, soutenu par un plan d'économies de 50 ME.

Les performances opérationnelles du Groupe au 15 mars, avant l'annonce des mesures liées à la crise sanitaire, étaient en avance par rapport aux objectifs fixés dans le plan Change Up. Ainsi, le chiffre d'affaires des activités touristiques était en croissance de +6,7% à périmètre constant (+4,7% attendus en moyenne annuelle), tirée par le pôle Center Parcs qui bénéficie des premiers effets des rénovations de Domaines. Le déploiement du plan s'est par ailleurs poursuivi pendant la période de confinement.

Quelles perspectives ?

Suite aux dernières annonces gouvernementales, la reprise des activités se confirme dans tous les pays où Pierre et Vacances est implanté. Pour chacun de ses sites, un plan de relance a été rigoureusement établi sur les volets opérationnel, sanitaire et commercial.

Le Groupe estime disposer d'atouts majeurs pour répondre à une demande accrue de tourisme familial et de proximité. Ainsi, les flux de réservations nets enregistrés depuis les annonces du gouvernement du 28 mai sont supérieurs de plus de 50% à ceux de la même période de l'année précédente.

Le Groupe poursuit parallèlement la mise en oeuvre du Plan Change Up avec :
- la dynamisation du chiffre d'affaires des activités touristiques (croissance de +6,7% avant crise), supportée notamment par la rénovation des Domaines Center Parcs ;
- la consultation des instances du personnel et la validation du Plan de Sauvegarde de l'Emploi, préalable à la mise en place d'une nouvelle organisation opérationnelle à compter du 15 juin ;
- la sécurisation des réductions de coûts attendues sur la durée du plan et la réalisation de premières économies sur les dépenses marketing.

Le 2e semestre de l'exercice, sur lequel se dégage structurellement le résultat du Groupe compte tenu de la saisonnalité de l'activité, notamment sur le 4e trimestre, sera significativement impacté par les effets de la crise sanitaire. Au 3e trimestre, avec plus de 2 mois de fermeture des sites et une reprise progressive de l'activité en juin (estimée à 30% de celle de juin 2019), le Groupe pourrait enregistrer une perte de près de 300 ME de chiffre d'affaires, avec une incidence potentiellement limitée à -130 ME sur le résultat opérationnel courant. Cette dernière évaluation se fonde sur les économies réalisées (chômage partiel, variabilisation des charges sur sites) et sur les négociations en cours sur les loyers.

Concernant le 4e trimestre, période la plus contributive à la performance du groupe, les tendances sont encourageantes... Le portefeuille de réservations atteint à date plus de 50% du chiffre d'affaires budgété au 4e trimestre, soit un retard de 10 à 15 points selon les marques par rapport au taux d'atteinte de l'exercice précédent. Cet écart se réduit significativement au fil des semaines depuis les annonces des gouvernements sur le déconfinement.

Le Groupe a sécurisé ses financements pour passer le cap de la crise, le Prêt Garanti par l'Etat devant permettre de financer les pertes opérationnelles liées à la crise, et confirme sa confiance dans sa stratégie de rentabilité pérenne, par son modèle économique et ses fondamentaux.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Pierre et Vacances Center Parcs