»
»
»
Consultation
Cotation du 25/05/2018 à 17h37 PSA Groupe (ex-Peugeot) +0,83% 20,680€

Peugeot : petite baisse après le point trimestriel

Peugeot : petite baisse après le point trimestriel
Crédit photo © Peugeot

(Boursier.com) — Le groupe PSA (Peugeot) dévoile une forte progression de ses revenus trimestriels à la faveur d'un volume de ventes record suite à la reprise d'Opel- Vauxhall. Sur les trois premiers mois de l'année, le constructeur sochalien a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 18,2 milliards d'euros, en hausse de 42,1%. Un niveau toutefois légèrement en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur des revenus de 18,3 milliards d'euros.

Un mix-produit et des volumes qui compensent les effets de changes

Le chiffre d'affaires de la division Automobile PCD s'établit à 10,214 MdsE, en progression de 13,3% par rapport au 1 er trimestre 2017. Cette hausse provient notamment de l'amélioration des volumes et du mix pays (+6,0%) ainsi que du mix produit (+4,5%) lié au succès mondial des nouveaux modèles du Groupe. Enfin, les ventes à partenaires (+3,9%) font plus que compenser les effets négatifs des taux de change (-2,8%), précise le groupe.

Les volumes de ventes mondiales du 1er trimestre 2018 sont en augmentation dans toutes les régions (Europe, Moyen-Orient et Afrique, Amérique latine, Eurasie, Inde-Pacifique et Chine) avec un record de 1,05 million de véhicules vendus.

En 2018, le Groupe prévoit un marché automobile stable en Europe, en hausse de 4% en Amérique latine, 10% en Russie et 2% en Chine.

Pas de surprises pour les analystes

Dans un marché hésitant en début de séance, Peugeot abandonne 0,8% à 20,6 euros après des données globalement en ligne avec les attentes. Suite à cette publication, Bryan Garnier maintient son conseil 'vendre' et sa 'fair value' de 19 euros. Le broker continue à penser que l'accord avec Opel prendra plus de temps que prévu pour porter ses fruits. Les fortes tensions avec les syndicats allemands sur les négociations sur les coûts du travail confirment clairement ce point de vue.

Morgan Stanley (à 'sous-pondérer') évoque des revenus solides avec une croissance en Europe et une "petite croissance" en LatAm. Pour le broker, cette publication ne devrait pas avoir d'effet positif sur le consensus / la valorisation, en particulier après la récente hausse du titre.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Peugeot : petite baisse après le point trimestriel

Partenaires de Boursier.com