»
»
»
»
Consultation
Cotation du 26/06/2019 à 17h35 PSA Groupe (ex-Peugeot) +1,00% 21,310€

Peugeot : les pertes sont moins lourdes que prévu, mais l'automobile n'est pas encore sortie d'affaire

Peugeot : les pertes sont moins lourdes que prévu, mais l'automobile n'est pas encore sortie d'affaire
Peugeot : les pertes sont moins lourdes que prévu, mais l'automobile n'est pas encore sortie d'affaire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Peugeot, dont le chiffre d'affaires semestriel a baissé de -3,8% à 27,71 milliards d'euros, a limité sa perte opérationnelle courant à -65 millions d'euros, tandis que sa perte nette atteignait -426 millions d'euros, contre -818 millions d'euros un an avant. La branche Automobile était encore déficitaire de -510 millions d'euros au niveau opérationnel au 1er semestre. Les contributions de Faurecia (256 millions d'euros) et Banque PSA Finance (205 millions d'euros) atténuent les pertes. Le cash-flow libre de la période était positif de 203 millions d'euros avant frais de restructuration, qui atteignent 254 millions d'euros. Le groupe a poussé hier un "ouf" de soulagement après que la Commission européenne eut validé le plan de soutien de Banque PSA Finance.

Les pertes opérationnelles sont plus réduites que ce que redoutaient les analystes.

Au premier semestre 2013, nous voyons les premiers signes du redressement du groupe. Nous avons pris des mesures, parfois difficiles, pour retrouver le chemin de la rentabilité en Europe: plan de restructuration, gestion de notre trésorerie, offensive commerciale. Les véhicules lancés récemment ont dépassé leurs objectifs de vente initiaux, et cette performance devrait se poursuivre au second semestre, a indiqué le président Philippe Varin.

Le constructeur s'attend à un repli du marché automobile en Europe et en Russie de l'ordre de 5% cette année, mais vise une croissance de l'ordre de 10% en Chine et de 2% en Amérique Latine. Il entend réduire au moins par deux sa consommation de cash-flow libre opérationnel en 2013, et confirme la tendance annoncée d'une réduction très significative en 2014. L'objectif de réduction de la consommation de liquidités en 2013 est un peu plus ambitieux que la prévision initiale.

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com