Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/11/2019 à 17h38 PSA Groupe (ex-Peugeot) -0,46% 24,010€

Peugeot : le titre retombe

Peugeot : le titre retombe
Peugeot : le titre retombe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Peugeot retombe de 1,8% à 23,96 euros ce mercredi, après son rebond du début de semaine dans un marché qui continue de s'ajuster sur l'opération de rapprochement en cours entre PSA et Fiat Chrysler. Le broker RBC ne vise plus qu'un objectif de 18 euros sur le dossier, contre 20 euros auparavant. HSBC reste lui acheteur sur le constructeur tricolore avec un cours cible ajusté nettement plus généreux de 28 euros. De son côté, le Credit Suisse a beau juger "crédibles" les objectifs de synergies de 3,7 milliards d'euros par an liés au rapprochement, il estime que les termes financiers de la fusion (50-50) représentent une prime de plus de 28% payée par le constructeur français. Retraitée des synergies, Credit Suisse ne calcule qu'une création de valeur de 10%, déjà entièrement intégrée dans le cours de bourse de PSA Groupe. Pas de quoi changer de recommandation donc, celle-ci restant neutre malgré un objectif de cours de 27,5 euros...

Parmi les autres notes de brokers, rappelons que MainFirst est repassé de 'neutre' à 'surperformance' sur Peugeot en ciblant un cours de 30,50 euros. Le rapprochement permettrait ainsi de créer le 4ème plus grand constructeur mondial en terme de ventes annuelles (8,7 millions de véhicules), avec un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros, un résultat opérationnel courant de plus de 11 milliards d'euros sur la base de résultats agrégés 2018, excluant Magneti Marelli et Faurecia.

Création de valeur

La création de valeur générée par cette opération est estimée à près de 3,7 milliards d'euros de synergies annuelles et progressives. Elles découleraient principalement d'une affectation plus efficiente des investissements dans les plateformes de véhicules, les chaines de traction, les technologies et une capacité d'achats plus importante inhérente à la nouvelle dimension du groupe... Ces estimations de synergies ne sont pas basées sur des fermetures d'usine. Il est prévu que 80% des synergies seraient réalisées à partir de la fin de la quatrième année. Le coût de réalisation de ces synergies est estimé à 2,8 milliards d'euros.

Les actionnaires des deux groupes détiendraient respectivement 50% du capital de la nouvelle entité. Le rapprochement s'opèrerait grâce à une fusion des deux groupes réunis sous une maison mère néerlandaise. La gouvernance de la nouvelle entité serait équilibrée entre les actionnaires et la majorité des administrateurs serait indépendante. Le Conseil d'administration serait composé de onze membres. Cinq membres du Conseil seraient nommés par FCA (dont John Elkann en tant que Président) et 5 membres par Groupe PSA (dont l'Administrateur Référent et le Vice-Président). Le CEO serait Carlos Tavares pour une durée initiale de 5 ans et il serait également Membre du Conseil d'administration.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com