Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/07/2020 à 22h15 ExxonMobil -2,26% 43,710$
  • XOM - US30231G1022
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Pétrole : 2020, "annus horribilis" en vue pour ExxonMobil et Chevron

Pétrole : 2020, "annus horribilis" en vue pour ExxonMobil et Chevron
Pétrole : 2020, 'annus horribilis' en vue pour ExxonMobil et Chevron
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — ExxonMobil et Chevron, les deux plus importantes compagnies pétrolières américaines, ont publié vendredi des résultats en berne au premier trimestre, et prévoient une année 2020 difficile, sur fond de crise du coronavirus, qui plombe la demande mondiale et les cours du brut.

A Wall Street, les actions des deux groupes ont fini en berne vendredi, cédant respectivement 7,17% et 2,78% à la clôture. Depuis le début de l'année, elles ont plongé respectivement de 38% et 25%.

A noter que les deux "majors" prévoient néanmoins de maintenir le versement de leurs dividendes à leur niveau actuel, du moins jusqu'au 2e trimestre, ont-il indiqué.

ExxonMobil a annoncé une perte nette de 610 millions de dollars au 1er trimestre, en raison d'une charge de 2,9 milliards de dollars pour dépréciation d'actifs. Il s'agit des premières pertes affichées par le groupe depuis 30 ans... Au premier trimestre 2019, il avait dégagé un bénéfice net de 2,35 Mds$. Les revenus d'ExxonMobil ont reculé de 12% sur un an, revenant à 56,16 Mds$ et ont reculé de plus de 16% par rapport au 4e trimestre 2019 (67,17 Mds$).

Investissements et coûts opérationnels drastiquement réduits

ExxonMobil a dépeint un contexte sombre pour l'ensemble de 2020, et a indiqué son intention de réduire drastiquement ses investissements cette année, à 23 Mds$, en baisse de 10 Mds$ (-30%) par rapport à 2019. Les coûts opérationnels seront aussi réduits de 15% sur l'année.

Le directeur général d'ExxonMobil, Darren Woods, a souligné que le "le Covid-19 a affecté significativement la demande à court terme, résultant en des marchés excédentaires et une pression sans précédent sur le prix des matières premières et sur les marges" des entreprises du secteur.

De son côté, Chevron a annoncé un bénéfice de 3,6 Mds$ au 1er trimestre, contre 2,65 Mds$ un an plus tôt, grâce notamment à la vente d'actifs aux Philippines et en Azerbaïdjan pour 1,6 Md$. En excluant les éléments exceptionnels, le bénéfice net est de 2,4 Mds$ en recul de 9% sur un an. Les ventes du groupe ont reculé de 13% pour revenir à 29,71 Mds$ au 1er trimestre.

Pour la suite de l'année, le groupe précise qu'il s'attend à "des résultats financiers déprimés pour les périodes à venir tant que les conditions de marché actuelles dureront". Comme ExxonMobil, Chevron va réduire ses investissements en 2020, qui tomberont de 20 Mds$ prévus initialement à 14 Mds$ (-30%) et va diminuer ses coûts opérationnels de 1 Md$.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !