Cotation du 18/10/2021 à 17h35 Ose Immuno -1,29% 9,970€

OSE Immuno et Boehringer Ingelheim présentent des résultats positifs de Phase 1 de l'inhibiteur first-in-class de SIRPa BI 765063 dans les tumeurs solides avancées à l'ESMO

OSE Immuno et Boehringer Ingelheim présentent des résultats positifs de Phase 1 de l'inhibiteur first-in-class de SIRPa BI 765063 dans les tumeurs solides avancées à l'ESMO
OSE Immuno et Boehringer Ingelheim présentent des résultats positifs de Phase 1 de l'inhibiteur first-in-class de SIRPa BI 765063 dans les tumeurs solides avancées à l'ESMO
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — OSE Immunotherapeutics SA annonce la présentation de nouvelles données prometteuses issues de l'étude de Phase 1 d'escalade de dose de l'inhibiteur sélectif de SIRP?, BI 765063, chez des patients atteints de tumeurs solides avancées (ePoster 983P), à la conférence 2021 de l'ESMO (European Society for Medical Oncology) qui se tiendra du 16 au 21 septembre.

Cet essai clinique de Phase 1 vise à évaluer la tolérance et l'efficacité de BI 765063 en monothérapie et en combinaison avec ezabenlimab (BI 754091, anticorps monoclonal anti-PD-1) chez des patients atteints de tumeurs solides avancées.
La partie escalade de dose (Etape 1) de l'essai de Phase 1 a inclus des patients génétiquement SIRP? homozygotes V1/V1 ou hétérozygotes V1/V2 atteints de tumeurs solides avancées, en échec ou non éligibles à un traitement standard. Deux doses de BI 765063 (18 mg/kg et 24 mg/kg en IV toutes les 3 semaines) ont été évaluées en combinaison avec BI 754091 (240 mg toutes les 3 semaines).
En avril 2021, un total de 12 patients avaient reçu au moins une dose ou plus de chaque traitement. La combinaison BI 765063 + BI 754091 a présenté un bon profil de tolérance et a démontré une efficacité clinique chez deux patients, avec une diminution de la tumeur chez un patient atteint d'un adénocarcinome du côlon, et une réponse partielle confirmée chez une patiente atteinte d'un cancer de l'endomètre. Ces deux patients étaient porteurs de tumeurs microsatellites stables (MSS) et naïfs de tout traitement par inhibiteur de point de contrôle anti -PD-1.
Les inhibiteurs de points de contrôle utilisés en monothérapie sont reconnus comme efficaces en présence de biomarqueurs microsatellites instables (MSI). Cependant, la majorité des cancers colorectaux et des cancers de l'endomètre sont quant à eux microsatellite stables (MSS) et le bénéfice des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire utilisés en monothérapie est limité sur ces tumeurs.

Les données actualisées en juin 2021 de cette partie escalade de dose de Phase 1 seront présentées sous forme de ePoster à la prochaine conférence de l'ESMO 2021.
L'étude clinique de Phase 1 de BI 765063 est conduite par OSE Immunotherapeutics dans le cadre d'un accord de licence et de collaboration selon lequel Boehringer Ingelheim a obtenu les droits exclusifs du produit.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Ose Immuno

Plus d'actualités