Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 15h23 Orchestra-Premaman Regroupées 0,00% 0,166€
  • KAZI - FR0013190410
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Orchestra-Prémaman : la marge brute baisse ainsi que la rentabilité

Orchestra-Prémaman : la marge brute baisse ainsi que la rentabilité
Orchestra-Prémaman : la marge brute baisse ainsi que la rentabilité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Orchestra-Prémaman a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 280,9 ME, en progression de +0,9% par rapport au premier semestre de l'exercice précédent. Le taux de marge brute passe de 50,1% à 43,9% du chiffre d'affaires, soit près de 7 points de moins par rapport au premier semestre de l'exercice précédent.

L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) s'établit à 11,8 ME contre 14,8 ME sur le premier semestre de l'exercice précédent. Il intègre l'impact positif de la première application de la norme IFRS16 pour un montant de 25 ME. Hors effet de cette norme, l'EBE serait négatif à hauteur de -13,2 ME.

Malgré une nette diminution des frais de structures (représentant désormais 7,3% du chiffre d'affaires de la période contre 8,2% sur le premier semestre de l'exercice précédent), la rentabilité opérationnelle sur le semestre est impactée par la baisse de la marge brute.

Sur le premier semestre 2019/2020, le Groupe affiche un Résultat opérationnel courant négatif de -58,3 ME après prise en compte des dotations aux amortissements et provisions (dont 23,3 ME d'impact non cash lié à la charge d'amortissements comptabilisée au titre de l'application de la norme IFRS16).

Le résultat opérationnel est négatif à hauteur de -61,6 ME contre -8,5 ME au premier semestre de l'exercice précédent. Au total, le résultat net part du Groupe s'établit à -95,7 ME sur le premier semestre 2019/2020 (contre -19,4 ME au premier semestre de l'exercice précédent) après prise en compte d'éléments en grande partie non cash représentant un total de 93,8 ME principalement composé des éléments suivants :

- 23,3 ME au titre de l'application de la norme IFRS 16, se décomposant entre la charge d'amortissement pour 18,1 ME et les dépréciations pour 5,2 ME.

- 21,9 ME de charge d'amortissements hors application de la norme IFRS 16.

- 20,7 ME relatifs de la décomptabilisation d'impôts différés actifs sur déficits reportables nets d'impôts différés passifs répartis entre la France et la Belgique ; et

- 16,4 ME relatifs à la dépréciation d'actifs magasins.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com