Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/02/2020 à 17h19 Orchestra-Premaman Regroupées -6,47% 0,289€
  • KAZI - FR0013190410
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Orchestra-Prémaman coule en bourse, procédure de sauvegarde

Orchestra-Prémaman coule en bourse, procédure de sauvegarde
Orchestra-Prémaman coule en bourse, procédure de sauvegarde
Crédit photo © Orchestra

(Boursier.com) — Le titre Orchestra-Prémaman, qui était suspendu en bourse dans l'attente de la publication d'un communiqué, reprend ce mercredi en forte baisse de 9,8% à 0,35 euro. Il faut dire que le groupe leader en puériculture, maternité et mode enfant, a demandé et obtenu, par jugement du 24 septembre, l'ouverture d'une procédure de sauvegarde à son bénéfice pour une période initiale de 6 mois.

Dans le cadre de cette procédure, le Tribunal de Commerce spécialisé de Montpellier a désigné la Selarl FHB prise en les personnes de Maître Jean-François Blanc et Maître Hélène Bourbouloux et la SCP Thévenot Partners prise en la personne de Maître Aurélia Perdereau, en qualité de co-administrateurs judiciaires d'Orchestra-Prémaman avec mission de surveillance, ainsi que Maître Vincent Aussel et la SCP BTSG, prise en la personne de Maître Marc Sénéchal, en qualité de co-mandataires judiciaires.

Par ailleurs, le Tribunal de Commerce spécialisé de Montpellier a également décidé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde au profit de Yeled Invest, actionnaire majoritaire de la société Orchestra-Prémaman et a désigné la Selarl FHB prise en les personnes de Maître Jean-François Blanc et Maître Hélène Bourbouloux en qualité d'administrateurs judiciaires, et Maître Vincent Aussel en qualité de mandataire judiciaire. La période d'observation, initialement fixée à 6 mois, pourra être prorogée jusqu'à une durée maximale de 18 mois.

Pendant cette période, Orchestra-Prémaman préparera un plan de sauvegarde et l'exploitation se poursuivra normalement, commente sobrement le groupe. Dans ce contexte, le conseil d'administration d'Orchestra Prémaman a décidé de réunir les fonctions de directeur général et de président du conseil d'administration, et de nommer, le 22 septembre, Pierre Mestre en qualité de directeur général, en remplacement de Stefan Janiszewski, qui occupait ce poste par intérim après la révocation de Thomas Hamelle le 25 mars pour raisons de santé.

Des informations seront régulièrement communiquées au marché sur l'évolution de la procédure, promet Orchestra-Prémaman.

Le groupe traverse une période très délicate, même si le chiffre d'affaires s'est stabilisé au premier trimestre de l'exercice 2019-2020 (-0,5%) à 139,7 ME. Le groupe avait auparavant bouclé un exercice 2018-2019 très difficile, marqué par un fort creusement de sa perte nette, à 88,2 ME (contre -20,5 ME en 2017/2018). Sur les douze mois clos fin février 2019, le groupe avait vu son chiffre d'affaires consolidé reculer de 6,8% à 570,8 ME, affecté notamment par les mouvements sociaux en France à partir de la mi-novembre. La marge brute était ressortie en baisse à 266,8 ME (contre 308,4 ME sur l'exercice précédent). L'EBE courant s'était effondré à +2,7 ME (contre +38,2 ME en 2017/2018). Enfin, le résultat opérationnel était ressorti négatif à hauteur de 60,9 ME contre un déficit de 15,6 ME un an plus tôt.

La renégociation des dettes bancaires et obligataires, intervenue au premier semestre de l'exercice passé, avait entraîné, dans des conditions de marché compliquées, des difficultés opérationnelles comme des ruptures d'approvisionnement de produits et des perturbations sur la chaîne logistique, du fait notamment, de la soudaine dégradation de la notation du groupe auprès des assureurs crédit.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com