»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/06/2019 à 17h39 Orange -0,18% 13,975€
  • ORA - FR0000133308
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Orange : "Savez-vous qui est le recordman de la marge ? Xavier Niel, dans le fixe!"

Orange : "Savez-vous qui est le recordman de la marge ? Xavier Niel, dans le fixe!"
Orange : 'Savez-vous qui est le recordman de la marge ? Xavier Niel, dans le fixe!'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Stéphane Richard, invité d'Europe 1 ce matin, a réagi à l'offensive de Free dans le domaine de la 4G, alors que B&You de Bouygues lance la 4G en s'alignant sur les prix de Free Mobile. Le dirigeant a confirmé que Sosh proposerait un forfait 4G à 24,99 Euros début janvier.

Concernant le sujet sensible de la couverture du réseau 4G, l'association UFC-Que choisir, ayant évoqué en novembre une couverture de 73,9% de la capitale, avec notamment des "vides" dans le sud ouest parisien, Stéphane Richard a répliqué : "C'est un peu le foutoir et de ce point de vue, il faut que quelqu'un siffle la fin du jeu, c'est le rôle du régulateur. (...) D'après cette étude, je n'avais pas de réception 4G dans mon bureau ! (...) Je peux vous dire que le Président d'Orange capte la 4G dans son bureau. J'ai toutes les barrettes sur mon téléphone..."

Concernant une autre polémique, celle portant sur les marges et les propos de Xavier Niel, le patron de Free, à l'encontre des trois plus gros acteurs du marché accusés de gonfler leurs marges au détriment des consommateurs, là encore Stéphane Richard a répliqué : "Savez-vous qui est le recordman de la marge ? Xavier Niel, dans le fixe! C'est grâce à cet argent qu'il est devenu très riche et qu'il a financé le mobile."

Et le dirigeant de rappeler que celle d'Orange, autour de 30%, contre 40% pour Free dans le fixe, " sert à investir et à faire travailler plus de 3.000 chercheurs. (...) Nous sommes dans un métier qui nécessite des investissements très lourds. (...) Nous avons dépensé 1,5 MdE pour acheter le spectre de la 4G."

Enfin, Stéphane Richard a critiqué l'idée que la concurrence serait bonne pour l'industrie des Télécoms : "En Chine il y a 3 opérateurs pour 1,3 milliard d'habitants. La concurrence c'est comme les impôts, il n'y en a jamais assez chez les voisins. Nous sommes un secteur qui a sans doute le plus de concurrence, mais on prend des risques sur les entreprises et sur l'emploi." Concernant l'emploi, Stéphane Richard jette un regard pessimiste : "Attendons les chiffres de fin 2013... Il suffit de voir les baisses d'emploi chez Bouygues, chez SFR et chez les sous-traitants..."

Enfin, Stéphane Richard a expliqué qu'il avait "envie de continuer" et qu'il était donc candidat à sa succession, son mandat arrivant à échéance au printemps prochain.

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com