Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/02/2020 à 17h37 Orange +0,68% 13,360€
  • ORA - FR0000133308
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Orange "prend acte"

Orange "prend acte"
Orange 'prend acte'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Condamné pour "harcèlement moral", Orange a pris acte du jugement rendu ce jour. Comme annoncé, Orange ne fera pas appel de cette décision...
Indépendamment de cette décision, le groupe rappelle qu'il avait décidé en juillet 2019 de créer une commission d'indemnisation de préjudices individuels, dont la mise en oeuvre a fait l'objet d'échanges avec les Organisations Syndicales.

Le Comité de suivi et de réparation, mis en place le 1er octobre dernier, examine déjà les premières demandes individuelles transmises par des personnes physiques, présentes dans l'entreprise entre 2007 et 2010, et leurs ayants droit. Il est chargé de trouver des solutions amiables et transactionnelles permettant d'éviter des démarches contentieuses longues, coûteuses et socialement douloureuses pour les personnes concernées.

Le groupe poursuit : "Orange a su se transformer et déployer un ensemble de dispositions, sans précédent dans les grandes entreprises françaises, qui visent à prévenir la souffrance au travail et les risques psychosociaux. En particulier, près d'une quinzaine d'accords sociaux ont été signés ces dernières années et plus de 1.000 salariés travaillent, en proximité des salariés, sur la prévention des risques psychosociaux. Loin d'être figé, le modèle social d'Orange s'enrichit chaque année de nouvelles avancées et de nouveaux accords.
Le Groupe poursuit sa politique de renforcement du lien social dans l'entreprise au travers notamment d'un dialogue constructif et continu avec les Organisations Syndicales, et dans une optique d'amélioration permanente de ses dispositifs de prévention".

"Harcèlement moral"

Rappelons que France Telecom a été condamné ce vendredi pour "harcèlement moral". Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'ancien dirigeant du groupe, Didier Lombard, à un an de prison, dont 8 mois avec sursis et 15.000 euros d'amende et le groupe, rebaptisé Orange en 2013, à 75.000 euros d'amende pour des faits datant de 2007 et 2008.
A l'exception du sursis, les juges ont prononcé les peines maximales, suivant en cela les réquisitions du ministère public...

L'ex-directeur des opérations de France Telecom Louis-Pierre Wenes, qui fut le bras droit de Didier Lombard, et le directeur des ressources humaines de l'époque, Olivier Barberot, ont écopé des mêmes peines que Didier Lombard.
Quatre autres anciens dirigeants ont été déclarés coupables de complicité de harcèlement moral et condamnés à quatre mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende.

Ce délibéré clôt un procès long de deux mois.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com