Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 22h15 ORACLE CORP +0,35% 59,900$
  • ORCL - US68389X1054
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Oracle convoiterait également les opérations US de TikTok

Oracle convoiterait également les opérations US de TikTok
Oracle convoiterait également les opérations US de TikTok
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Oracle , le géant californien du software d'entreprise, aurait engagé des discussions préliminaires avec le Chinois ByteDance, propriétaire de TikTok, et envisagerait bel et bien la possibilité d'acquérir les opérations de l'application aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande, croit savoir le Financial Times. Le FT cite des personnes ayant connaissance du dossier. Oracle travaillerait avec des investisseurs américains ayant déjà des parts dans ByteDance, dont General Atlantic et Sequoia Capital.

Plus tôt ce mois, l'agence Reuters avait indiqué que le réseau social média Twitter avait approché ByteDance pour exprimer son intérêt pour le rachat de ses opérations aux Etats-Unis, alors que Microsoft était toujours considéré comme le favori en vue d'un accord avec le Chinois. Microsoft serait aussi intéressé par les opérations de TikTok en Inde et en Europe, précise quant à lui le Financial Times.

Le président américain Donald Trump a ordonné vendredi à ByteDance de céder sous 90 jours les opérations américaines de TikTok. "Il y a des preuves crédibles qui me font croire que ByteDance pourrait prendre des mesures menaçant de porter atteinte à la sécurité nationale des Etats-Unis", a asséné Trump dans un décret. Le leader américain avait précédemment signé un décret interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec ByteDance si celui-ci ne cédait pas les opérations de TikTok aux Etats-Unis sous 45 jours. ByteDance a engagé des négociations pour céder à Microsoft les activités de l'application en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Les États-Unis ont aussi annoncé un durcissement des restrictions contre le colosse télécom chinois Huawei Technologies pour limiter davantage son approvisionnement en semi-conducteurs. Ainsi, les sanctions sont étendues à une quarantaine des filiales du Chinois, limitant leur accès aux technologies US. D'après le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, les nouvelles mesures "empêcheront Huawei de contourner la loi américaine par la production de puces alternatives". "Huawei a continuellement essayé de se soustraire" aux restrictions américaines imposées en mai", ajoute le responsable.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !