»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/07/2019 à 17h13 Onxeo (ex-BioAlliance Pharma) +1,10% 0,738€
  • ONXEO - FR0010095596
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Onxeo : 5 présentations au Congrès annuel de l'AACR

Onxeo : 5 présentations au Congrès annuel de l'AACR
Onxeo : 5 présentations au Congrès annuel de l'AACR
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Onxeo SA effectuera 5 présentations d'étude sous forme de posters au Congrès annuel de l'AACR (American Association for Cancer Research) se tenant du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta en Géorgie aux Etats-Unis. Ils présenteront des données importantes sur AsiDNA, son candidat le plus avancé.

Nous sommes très heureux que ces 5 études aient été acceptées pour présentation lors du prestigieux congrès de l'AACR. Cette reconnaissance illustre l'intérêt, la qualité et la diversité de la recherche translationnelle que nous menons actuellement avec AsiDNA. Nos données démontrent une fois encore la singularité de notre composé phare et ses propriétés uniques, notamment pour prévenir l'apparition d'une résistance au traitement, l'un des problèmes les plus préoccupants en oncologie à l'heure actuelle. Toutes ces données complètent et renforcent nos arguments pour la poursuite du développement clinique d'AsiDNA, qui doit commencer au cours des prochaines semaines, à présent que nous connaissons les doses pour lesquelles AsiDNA active ses cibles cellulaires et avons confirmé son profil de tolérance favorable, dans l'étude de phase 1, DRIIV. Nous sommes impatients de présenter les résultats très prometteurs que nous avons obtenus et d'en discuter lors de ce congrès, indique Françoise Bono, Directrice scientifique d'Onxeo.

Les présentation porteront sur les sujets suivants :
- AsiDNA, un traitement ciblé sans résistance acquise : AsiDNA est le 1er médicament antitumoral du domaine du DDR agissant comme un agoniste. Il provoque un fort signal d'alerte de présence de dommages à l'ADN. Cette étude démontre qu'une exposition à long terme de cellules cancéreuses à ce signal d'alerte ne favorise pas l'émergence d'une résistance à AsiDNA. Au contraire, l'exposition répétée régule à la baisse les voies de réparation ciblées, état qui persiste pendant plusieurs mois après le traitement par AsiDNA. Un traitement de longue durée par AsiDNA fait au contraire diminuer la "vigilance" des cellules tumorales, ce qui améliore l'efficacité du produit. Ces résultats indiquent que les médicaments agonistes tels qu'AsiDNA peuvent entraîner une évolution des cellules tumorales avec une réduction de leur capacité à répondre lors de la signalisation de lésions sur leur ADN.

- Développement d'une stratégie de sélection des patients basée sur les biomarqueurs pour le traitement par AsiDNA (collaboration avec l'Institut Curie) : Il reste très difficile d'évaluer et de prédire avec précision la réponse à un traitement anticancéreux. Dans cette étude, Onxea a identifié une signature génétique permettant de prédire l'efficacité du traitement par AsiDNA chez les patients. AsiDNA est actuellement en essai clinique. Une validation rapide du groupe de gènes les plus sensibles est possible, en vue de développer une stratégie de sélection des patients basée sur les biomarqueurs pour le traitement par AsiDNA.

- L'analyse moléculaire du mécanisme d'action d'AsiDNA apporte de nouveaux indices sur la régulation de la réponse aux dommages de l'ADN : Dans cette étude, les différentes étapes de l'activité d'AsiDNA ont été analysées. Les données montrent qu'AsiDNA inhibe la jonction d'extrémités non homologues de l'ADN (NHEJ) et la réparation des cassures double-brins de l'ADN par recombinaison homologue en empêchant le recrutement d'enzymes clés sur le site de la cassure. L'inhibition du recrutement des protéines impliquées dans la NHEJ est le premier événement et nécessite l'activité des PARP. Cette dernière induit un changement métabolique qui pourrait participer à l'activité antitumorale d'AsiDNA. Ces résultats mettent en évidence le mécanisme d'action d'AsiDNA à travers l'activation de deux enzymes clés complémentaires impliquées dans la réponse aux lésions de l'ADN.

- AsiDNA, un nouvel inhibiteur de la réparation de l'ADN pour sensibiliser des sous-types agressifs de médulloblastome (Institut Curie) : Le médulloblastome est une tumeur du cervelet, et constitue la tumeur cérébrale maligne la plus courante chez l'enfant. On observe souvent une mortalité importante liée au traitement. Il importe donc d'améliorer l'efficacité du traitement pour les sous-groupes les plus agressifs ainsi que de réduire la mortalité liée au traitement pour l'ensemble des sous-groupes. Dans cette étude, aucune augmentation de la toxicité après irradiation n'a été observée avec AsiDNA. In vivo, AsiDNA seul améliore sensiblement les taux de survie (p=0.005) et l'efficacité de la radiothérapie. En association avec la radiothérapie, AsiDNA permet de retarder la croissance des tumeurs et d'améliorer le taux de survie par rapport à la radiothérapie seule.

- AsiDNA abroge la résistance acquise aux inhibiteurs de PARP : Les inhibiteurs de PARP (PARPi) sont approuvés pour le traitement de cancers présentant une voie de recombinaison homologue déficiente. Dans l'étude, l'exposition de longue durée des cellules cancéreuses aux PARPi faisait apparaître une résistance dans l'ensemble des populations indépendantes testées.Les résultats obtenus indiquent qu'AsiDNA pourrait permettre d'abroger et d'inverser la résistance acquise aux PARPi à travers la normalisation de l'expression et de l'activité des protéines impliquées.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com