»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/09/2018 à 09h19 Oceasoft 0,00% 2,680€
  • ALOCA - FR0012407096
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Oceasoft : perte nette divisée par deux au 30 juin

Oceasoft : perte nette divisée par deux au 30 juin
Oceasoft : perte nette divisée par deux au 30 juin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le seuil de rentabilité se rapproche pour Oceasoft. Au premier semestre 2018, la société a réduit ses pertes malgré une croissance réduite.

Sur la période, le chiffre d'affaires consolidé ressort à 3.766 KE, en progression organique de 1% par rapport à la même période l'an passé (+2% à taux de change constants).

La marge brute s'établit à 2.763 KE, représentant 73% du chiffre d'affaires du groupe, en très léger recul par rapport à 2017 sous l'effet d'un mix produits moins favorable. Les autres coûts de production, essentiellement constitués de frais fixes (salaires, sous-traitance de production, dotations et frais divers), restent stables.

Réduction des déficits

Sous l'effet de la politique d'optimisation des dépenses d'exploitation mise en place sur le semestre, la perte d'exploitation est fortement réduite et s'établit sur la période à 856 KE contre 1.152 KE sur le premier semestre 2017, soit une amélioration de 296 KE.

Le résultat net consolidé du 1er semestre 2018 s'établit à -611 KE contre -1.314 KE au 1er semestre 2017.

Côté bilan, la trésorerie consolidée s'établissait à 587 KE à fin juin, contre 2.325 KE six mois plus tôt. La consommation de trésorerie au 1er semestre est notamment liée à une augmentation du BFR (+899 KE) sous l'effet de la hausse des créances clients en fin de semestre. La société étudie actuellement différentes solutions permettant de renforcer ses ressources financières et de sécuriser la croissance future.

Retour de la croissance attendue

En ce qui concerne les perspectives, le retour à une croissance à deux chiffres est envisagé dès le 2nd semestre, où l'activité devrait bénéficier pleinement de l'extension et de l'amélioration de l'offre de solutions, notamment du récent lancement du Cobalt X2. D'autres leviers de croissance (optimisation du référencement auprès des centrales d'achats, relations renforcées avec les distributeurs, etc.) et l'arrivée d'un nouveau Directeur commercial devraient également contribuer au développement de l'activité dans les prochains mois.

Cette hausse attendue du chiffre d'affaires, associée à la poursuite de la politique de contrôle des charges d'exploitation, doit permettre à Oceasoft de renouer avec la rentabilité opérationnelle à moyen terme.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com