Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 19/01/2021 à 10h50 O2i 0,00% 1,010€
  • ALODI - FR0010231860
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

O2i : AlterFi favorable à l'offre de Prologue

O2i : AlterFi favorable à l'offre de Prologue
Logo O2i

(Boursier.com) — L 'un des principaux actionnaires d'O2i, AlterFi, qui revendique plus de 9% du capital, a pris position en faveur de l'OPE que pourrait prochainement lancer Prologue. Son président, Eric Rouvroy, déclare ce matin sur Boursier.com : "Je suis favorable à l'offre de Prologue. Je n'ai pas la compétence pour émettre une opinion sur l'intérêt économique ou métier de l'opération pour les deux groupes et je ne serais pas dans mon rôle de le faire. Mon unique souci est de valoriser au mieux une participation et je considère que l'offre éventuelle de Prologue peut y contribuer."

Alors que Jean-Thomas Olano, le patron d'O2i, s'est opposé à l'OPE hostile, le 17 octobre dernier sur Boursier.com, puis a expliqué plus récemment dans un communiqué de presse qu'il serait très surpris que l'OPE aille jusqu'à son terme, ne voyant pas ce que ses actionnaires gagneraient aujourd'hui à échanger leurs titres O2i, à une parité qui les sous-valorise nettement, Eric Rouvroy réplique aujourd'hui : "les actionnaires lassés d'O2i sont a priori nombreux. Certains, notamment anciens, ont déjà perdu presque les 2/3 de leur capital. Ils peuvent décider d'apporter leurs titres à une éventuelle OPE s'ils estiment que leurs chances de revaloriser leur investissement sont plus élevées à travers des titres Prologue plutôt qu'O2I."

Mais pourquoi ne pas rester actionnaire d'O2i, alors que Jean-Thomas Olano explique que les années d'investissements vont enfin porter leurs fruits ? Eric Rouvroy répond "Son discours est totalement décrédibilisé car il y a une trop grande dichotomie entre celui-ci, ses actes et ses résultats, ceci depuis de nombreuses années. A de rares exceptions près, les objectifs prévisionnels n'ont pas été atteints."

Poursuivant sa charge, il ajoute, à propos du dirigeant d'O2i : "Il est aujourd'hui inaudible, notamment auprès de futurs investisseurs, sans parler des actionnaires les plus anciens, en fortes moins-values, qui souffrent de la situation. Le groupe possède des pépites qui méritent une meilleure valorisation, mais je doute que Jean-Thomas Olano retrouve une crédibilité suffisante auprès du marché pour concrétiser cette valorisation. Il n'arrivera pas, à mon sens, à convaincre ses actionnaires ou de futurs investisseurs qu'il fera demain ce qu'il n'a jamais fait hier."

©2014-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !