»
»
»
»
Consultation
Cotation du 12/12/2018 à 17h35 Noxxon Pharma +14,58% 1,650€
  • ALNOX - NL0012044762
  •   SRD
  • PEA
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Noxxon : des ressources supplémentaires de 4 ME seront nécessaires d'ici novembre

Noxxon : des ressources supplémentaires de 4 ME seront nécessaires d'ici novembre
Noxxon : des ressources supplémentaires de 4 ME seront nécessaires d'ici novembre
Crédit photo © Stefan Wermuth / Reuters

(Boursier.com) — Noxxon Pharma publie ses résultats semestriels 2018, sur la période close au 30 juin. Aram Mangasarian, PDG de Noxxon Pharma, déclare : "Au premier semestre 2018, conformément à notre stratégie, nous avons concentré nos efforts sur l'avancement de l'essai clinique de phase I/II testant notre produit phare, NOX-A12, en association avec le Keytruda de Merck & Co./MSD, chez des patients atteints d'un cancer colorectal ou pancréatique métastatique, à microsatellites stables. Les données obtenues dans le cadre de l'essai indiquent que le NOX-A12 pénètre dans ces deux types de tumeurs et déclenche une réponse immunitaire de type Th1 immunostimulateur. La capacité du NOX-A12 en monothérapie à stimuler une réponse immunitaire chez les patients en phase terminale atteints de tumeurs extrêmement difficiles à traiter est une véritable réussite".

Il poursuit : "Comme prévu, nous avons levé des fonds supplémentaires et diversifié nos sources de financement avec l'entrée de nouveaux investisseurs institutionnels européens au véhicule existant finançant l'essai clinique de phase I/II. Une fois que nous saurons comment les patients répondent au NOX-A12 en association avec le Keytruda, nous serons en mesure d'annoncer les prochaines étapes de développement pour le NOX-A12 dans le traitement des cancers colorectal et pancréatique".

Les levées de fonds ont généré des produits bruts de 3,55 ME depuis le début de l'exercice. Au premier semestre, Noxxon a levé 2,08 ME de produits bruts grâce à l'émission d'ODIRNANE (1,7 ME) et d'obligations convertibles au profit d'investisseurs existants (380 KE). La Société a par ailleurs levé un produit brut supplémentaire de 1,47 ME postérieurement à la clôture du premier semestre, via l'émission d'ODIRNANE (850 KE) et d'obligations convertibles au profit de nouveaux investisseurs européens (620 KE).

Noxxon a en outre amendé son accord de financement de façon à prolonger jusqu'au 31 janvier 2019 la suppression du droit unilatéral de YA II PN (Yorkville) d'investir au sein de Noxxon par le biais des ODIRNANE. Le droit unilatéral de Yorkville à investir sera définitivement supprimé si Noxxon lève plus de 5 ME de capitaux propres avant la fin du mois de janvier 2019.

Conformément aux attentes, Noxxon n'a pas réalisé de chiffre d'affaires au premier semestre 2018 (S1 2018). La Société ne devrait pas réaliser de chiffre d'affaires avant la commercialisation des candidats médicaments ou la signature d'accords de collaboration avec des tiers. La baisse des autres produits d'exploitation à 77 KE au S1 2018 (contre 245 KE au S1 2017) est principalement due aux cessions d'actifs disponibles à la vente, qui ont généré un produit d'exploitation moindre en 2018 que la reprise de provisions financières au premier semestre 2017.

Noxxon a affecté ses ressources à la recherche et au développement (R&D) ainsi qu'aux frais généraux et administratifs. Les frais de R&D ont légèrement baissé, à 1.189 KE au S1 2018 (contre 1.215 KE au S1 2017). Le coût des services a augmenté et les dépenses de personnel ont diminué du fait de la réduction des effectifs et de l'augmentation de la sous-traitance, conformément au business plan. L'augmentation des frais généraux et administratifs, à 1.359 KE au S1 2018 (contre 1.263 KE au S1 2017) résulte principalement de la hausse des frais de personnel induite par la comptabilisation sans impact sur la trésorerie des paiements en actions pour 164 KE (aucun montant n'avait été comptabilisé au S1 2017), l'augmentation des dépenses en relations publiques et relations investisseurs liées à la préparation des opérations de financement au premier semestre 2018, compensées en partie par une diminution des frais juridiques, de conseil et d'audit.

Les charges financières augmentent de 1.051 KE, à 1.637 KE au S1 2018. Cette hausse reflète principalement la modification de l'accord de prêt avec Yorkville le 12 mars 2018 et les coûts de financement liés à la conversion d'obligations en circulation, ainsi que l'émission d'obligations et la comptabilisation de bons de souscriptions d'actions dans le cadre du financement de Yorkville. Les charges financières du S1 2018 et du S1 2017 étaient sans impact sur la trésorerie, hormis les coûts de transactions d'un montant de 139 KE au S1 2018 qui sont venus en déduction des produits versés à la Société. La perte nette ressort à 4,05 ME au S1 2018.

Le 2 octobre, le groupe a présenté les résultats préliminaires de l'essai clinique en cours avec NOX-A12 chez les patients atteints d'un cancer colorectal ou pancréatique métastatique, à microsatellites stables. La Société projette de publier en décembre 2018 les résultats préliminaires d'efficacité relatifs au pourcentage de patients dont les tumeurs répondent au traitement en association. Une fois les données disponibles, Noxxon communiquera ses projets de développement pour ces indications.

Sur la base des besoins actuels, tels qu'ils résultent du business plan actualisé prévoyant un recentrage sur le développement clinique du candidat médicament phare de Noxxon, NOX-A12, dans les tumeurs solides, des ressources supplémentaires de trésorerie d'environ 4 ME seront nécessaires d'ici novembre 2018 pour assurer un fonds de roulement suffisant pour les 12 mois qui suivront la publication des présents états financiers consolidés semestriels.

Conformément aux récents entretiens dans le cadre d'événements avec des principaux leaders d'opinions sur les tumeurs du cerveau, et si les fonds disponibles le permettent, Noxxon envisage de réaliser une étude de phase I/II avec NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez des patients présentant des glioblastomes inopérables en première ligne dont l'analyse des biomarqueurs montre qu'ils sont résistants au protocole de soins standard actuel en chimiothérapie.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com