Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h35 Nicox -6,50% 4,390€

Nicox : "nous avons toujours essayé de communiquer de manière raisonnable et équilibrée"

Nicox : "nous avons toujours essayé de communiquer de manière raisonnable et équilibrée"
Logo Nicox

(Boursier.com) — Interrogée par Boursier.com après la chute du titre Nicox, la direction, par la voix de Damian Marron, Vice-Pdt Corporate Development, est revenu sur le dossier très suivi du composé naproxcinod : "Nous avons toujours dit que notre objectif était de signer un partenariat avant le dépôt de la demande d'homologation à la FDA, soit avant la fin 2008. Certains espéraient plus tôt que plus tard... Mais là encore rien n'a changé dans notre stratégie ou nos perspectives : nous avons discuté, nous discutons et discuterons encore avec de possibles partenaires, dans la perspective de trouver un accord qui satisfasse à la fois le partenaire, la société NicOx ainsi que nos actionnaires !".

Eric Castaldi, Directeur Financier de Nicox, ajoute : "Nous avons toujours essayé de communiquer de manière raisonnable et équilibrée, en expliquant les risques ainsi que le potentiel de NicOx. Mais gérer les espérances et la psychologie du marché, ce n'est tout de même pas notre coeur de métier ! On ne peut pas gérer les espoirs des gens !

Selon Damian Marron "le meilleur signe de confiance dans notre projet et dans nos capacités à le réaliser, c'est le fait que nous avons d'ores et déjà commencé à investir dans les structures nécessaires à la commercialisation. Nous avons recruté le futur responsable commercial aux Etats-Unis, nous étions présents au plus grand congrès US de rhumatologie il y a quelques semaines, celui de l'American College of Rhumatology et notre présentation sur les données de la première étude de phase 3 pour le naproxcinod y a été très bien reçue, et nous allons accélérer les communications scientifiques l'année prochaine... Nous continuons d'investir dans cette optique en toute confiance !".

Pour Karl Hanks, Responsable des relations Investisseurs, "tous les partenaires potentiels prennent du temps pour examiner les données cliniques, faire leurs propres études sur le marché des anti-inflammatoires... Il en va toujours ainsi, un travail de longue haleine...".

Damian Marron ajoute : "les gens oublient par exemple que pour Pfizer ou pour Merck & Co. leurs équipes avaient passé avec nous près de deux années voir même plus avant que ne soit annoncés les accords intervenus en 2006. En pharmacie, tout se joue bien en amont".

Eric Castaldi conclut : "nous pensons justement que les intervenants ne réalisent pas pleinement la valeur potentielle de ces accords avec Pfizer et Merck. Nous pensons qu'à l'avenir, il y aura un rééquilibrage en leur faveur par rapport à naproxcinod".

©2007-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Nicox