Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 29/10/2020 à 14h56 Netflix -0,46% 486,530$
  • NFLX - US64110L1061
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Netflix dévisse après sa publication trimestrielle

Netflix dévisse après sa publication trimestrielle
Netflix dévisse après sa publication trimestrielle
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Netflix , géant américain de la vidéo en streaming, abandonne 7,8% à 486$ environ sur le Nasdaq ce jour, suite à sa publication financière trimestrielle. Le groupe, qui a promu Ted Sarandos, son 'Mr Hollywood', au rang de co-directeur général, a livré hier soir des perspectives quelque peu décevantes.

Les revenus du second trimestre fiscal se sont élevés à 6,15 milliards de dollars, dépassant le consensus de marché avec, sans doute, l'effet des mesures de confinement. Le bénéfice par action, à 1,59$, a en revanche manqué le consensus de marché. L'Amérique du Nord a contribué largement à la progression des nouveaux clients (2,94 millions de nouveaux clients aux USA et au Canada), devant l'EMEA (2,75 millions) et l'Asie (2,66 millions).

Quoi qu'il en soit, les opérateurs s'inquiètent pour certains d'un potentiel ralentissement de croissance du groupe. Reed Hastings dispose certes désormais d'un co-dirigeant talentueux, mais l'objectif fourni hier soir en termes d'abonnements déçoit. Le groupe entend conquérir 2,5 millions de nouveaux clients sur le troisième trimestre, alors que les analystes espéraient en moyenne plus de 5 millions d'abonnés supplémentaires. Sur le seul second trimestre, Netflix avait récupéré 10,1 millions de nouveaux abonnés payants, contre 8,3 millions de consensus. Le groupe a terminé ainsi ce second trimestre avec un total de près de 193 millions d'abonnés. Commentant la guidance d'abonnements, Spencer Neumann, le directeur financier de l'affaire, a tenu à souligner la base de comparaison et les 10 millions de membres conquis sur le second trimestre.

Pour l'heure, la réaction de marché est négative face à ces annonces, compte tenu par ailleurs de la performance boursière récente. Il faut rappeler en effet que le titre cotait autour de 300$ en mars, avant de flamber jusqu'à 527$. Les prises de bénéfices étaient donc légitimes, d'autant que certains restent inquiets de la concurrence accrue de Disney, Apple, NBCUniversal, WarnerMedia ou même TikTok. Ce dernier a d'ailleurs été cité hier par Netflix.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !