Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/10/2020 à 22h20 Netflix -0,01% 488,240$
  • NFLX - US64110L1061
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Netflix : des brokers visent plus haut après les records du 1er trimestre

Netflix : des brokers visent plus haut après les records du 1er trimestre
Netflix : des brokers visent plus haut après les records du 1er trimestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'action Netflix a terminé mercredi en recul de 2,8% à 421,42$ à Wall Street, malgré l'annonce d'un gain de près de 16 millions de nouveaux abonnés dans le monde au 1er trimestre 2020, un record. Le géant américain de la vidéo en streaming a profité à plein des mesures de confinement prises par les autorités de nombreux pays pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19.

Avec 15,77 millions de nouveaux abonnés payants en 3 mois, Netflix a ainsi dépassé de loin ses propres prévisions (+7 millions d'abonnés) et ceux des analystes qui tablaient sur un ajout de 8,2 millions d'abonnés. Le précédent record datait du 1er trimestre 2019, avec 9,6 millions de nouveaux abonnés.

Objectifs de cours revus en hausse

Dans un premier temps, les investisseurs ont pris des bénéfices sur le titre, qui évolue non loin de ses plus haut historiques inscrits le 16 avril dernier à 439,17$ par action, dans l'anticipation des bons résultats au 1er trimestre. L'action Netflix a gagné 30% depuis le début de l'année, profitant de l'effet coronavirus, qui incite les spectateurs confinés à s'abonner aux services du groupe.

La baisse de mercredi n'a pas empêché de nombreux courtiers de relever leurs objectifs de cours à 12 mois sur le titre. Bank of America Securities a ainsi remonté son objectif de 460$ à 525$, tandis qu'UBS a lui aussi dit viser plus haut, à 535$ contre 400$ précédemment. Des objectifs qui suggèrent un potentiel de hausse de l'ordre de 25% par rapport aux cours actuels...

Encore plus optimiste, Goldman Sachs a confirmé sa recommandation d'achat sur Netflix et a relevé son objectif de 490$ à 540$. De son côté, le courtier Raymond James a relevé son objectif de cours de 415$ à 480$ même si à court terme, il a réduit sa recommandation d'"achat fort" à "surperformance" ("achat"). Ce qui représente tout de même un potentiel haussier de 14%.

Bénéfices et revenus en nette hausse au premier trimestre

Le bénéfice net du groupe a atteint 709 millions de dollars au 1er trimestre (1,57$ par action), multiplié par plus de deux par rapport aux 344 M$ (0,76$ par action) affichés un an plus tôt. Les ventes ont grimpé à 5,77 milliards de dollars, contre 4,52 Mds$ au 1er trimestre 2019 (+27,6%).

Le consensus des analystes établi par le cabinet FactSet attendait un bénéfice par action un peu supérieur, de 1,64$, et des revenus de 5,75 Mds$.

Un pipeline bien rempli pour la suite de l'année

Malgré le bond spectaculaire des nouveaux abonnés, qui avait été en grande partie anticipé par les marchés, les investisseurs s'interrogent sur la capacité de Netflix à continuer à satisfaire son vaste auditoire par de nouveaux contenus propres (séries, films, documentaires) dans un environnement difficile et très concurrentiel (Amazon Prime Video, Apple TV+ et Disney+ notamment).

Les mesures prises pour freiner le Covid-19 ont entraîné l'interruption des tournages à Hollywood, même si les autres activités post-tournage (effets spéciaux...) et la post-production ont pu se poursuivre en télétravail.

Compte-tenu du matériel déjà filmé (dont "Space Force" avec Steve Carell, "Too Hot to Handle," "BlackAF" ) et d'acquisitions de films déjà bouclés (dont "The Lovebirds" et "Enola Holmes"), Netflix a assuré dans un message à ses actionnaires que "nous prévoyons de continuer à offrir une énorme variété de nouveaux titres en 2020 et 2021".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !