»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/09/2019 à 17h36 Navya 0,00% 1,230€

Navya : pour Valeo, la gouvernance n'était pas conforme aux règles des sociétés cotées

Navya : pour Valeo, la gouvernance n'était pas conforme aux règles des sociétés cotées
Navya : pour Valeo, la gouvernance n'était pas conforme aux règles des sociétés cotées

(Boursier.com) — Dans son édition du jour, 'Les Echos' expliquent que le départ de Valeo du conseil d'administration de Navya, annoncé hier, en même temps que l'éviction du patron Christophe Sapet, résulterait justement de l'opposition de l'équipementier automobile à ce départ ou en tout cas à ses modalités... " Valeo a considéré que la gouvernance de Navya n'était pas conforme aux règles qui s'imposent dans les sociétés cotées, notamment quant aux droits des minoritaires ", explique-t-on chez l'équipementier, dans des propos rapportés par 'Les Echos'.

Keolis également démissionnaire, et Valeo ont donc quitté le conseil avant le voté ayant débarqué Christophe Sapet. Le quotidien, citant une source, explique que ce dernier n'était pas présent lors de cette réunion du conseil d'administration qui a statué sur son cas. Les deux acteurs ont indiqué que cette décision de ne plus participer au conseil de Surveillance ne remet nullement en cause les projets opérationnels ou techniques menés avec Navya et notamment les partenariats mis en place. Difficile toutefois d'imaginer qu'aucune incidence n'interviendra dans le futur suite à cette éviction et à ce départ du conseil.

Déconvenue boursière

Quoiqu'il en soit, Christophe Sapet aura été victime de l'avertissement du 7 décembre qui a vu Navya réviser drastiquement son objectif de chiffre d'affaires annuel. Une fourchette de 17 à 19 ME est désormais évoqué, alors que la société annonçait 30 ME lors de son introduction en Bourse à l'été dernier. Une sacrée déconvenue pour les investisseurs, dont Keolis et Valeo qui détiennent un peu plus de 14% du capital, qui ont vu le titre s'effondrer de 75% depuis l'opération, arrivant à une valorisation de 50 ME environ.

Christophe Sapet avait déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 10 décembre, par l'intermédiaire de la société DV Investissements qu'il contrôle, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Navya. Le dirigeant détenait à cette date 8,61% du capital et des droits de vote de Navya, dont le premier actionnaire est 360) Capial Management avec 41,4%.

Boursier.com avait conseillé de ne pas souscrire à cette introduction en juillet dernier.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com