Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/12/2019 à 10h35 Natixis +0,48% 3,802€

Natixis s'explique, après la suspension d'un trader à New York

Natixis s'explique, après la suspension d'un trader à New York
Natixis s'explique, après la suspension d'un trader à New York
Crédit photo © Bobby Yip / Reuters

(Boursier.com) — Le titre Natixis se reprend mercredi (+0,23%) après une chute de 3,93% mardi à la Bourse de Paris, après des informations de presse évoquant la suspension d'un trader de la banque à New York. L'annonce a semé le doute dans l'esprit des investisseurs, encore échaudés par les inquiétudes entourant cet été le fonds H2O et une affaire de pertes sur les dérivés d'actions en Corée du Sud survenue en décembre 2018.

Mardi soir, la direction de Natixis a réagi en publiant un communiqué dans lequel elle confirme la suspension d'un trader de sa plateforme Amériques à New York, mais précise qu'"il s'agit d'une procédure purement interne qui n'est en aucun cas liée à une perte en résultat et est sans conséquence aucune sur les clients ou les activités de Natixis".

"Natixis tient à préciser qu'elle suit et revoit constamment les performances de ses collaborateurs grâce à des procédures internes solides, applicables à l'ensemble des salariés", précise le groupe.

Dans un article publié mardi, l'agence 'Bloomberg' écrit qu'un trader français responsable de deux unités de dérivés actions à New York a été suspendu par la direction du groupe, qui enquête sur ses transactions passées.

En décembre 2018, le groupe bancaire avait subi un revers sur les activités de dérivés actions en Asie qui lui avait coûté au final près de 260 millions d'euros. En juin dernier, l'entité cotée du groupe BPCE avait été attaquée en Bourse après la publication d'une enquête du 'Financial Times' et d'une note de la société financière Morningstar mettant en doute la direction du gestionnaire d'actifs britannique H2O Asset Management, affiliée à Natixis.

Des suspicions de conflits d'intérêts ainsi que des inquiétudes sur la liquidité de certains fonds détenus par H2O avaient affolé les investisseurs, les conduisant à retirer une partie de leurs capitaux.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com