Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/04/2021 à 17h35 Natixis +0,15% 4,038€

Natixis : par ici la sortie ?

Natixis : par ici la sortie ?
Natixis : par ici la sortie ?
Crédit photo © Bobby Yip / Reuters

(Boursier.com) — Natixis , dont le titre est suspendu depuis ce matin, fait couler beaucoup d'encre. La spéculation autour de la banque a été renforcée par cette annonce alors que le titre a bondi de près de 7% lundi et affiche un gain de plus de 33% depuis le premier janvier.

Selon les sources de 'Bloomberg', BPCE serait proche de déposer une offre de rachat des minoritaires de sa filiale cotée. La maison-mère de Natixis pourrait officialiser ses plans dès cette semaine. BPCE possède déjà 70% du capital de Natixis, dont la capitalisation avoisine les 11,7 milliards d'euros.

Citant ses propre sources, Reuters indique également que le groupe mutualiste travaille avec ses conseils sur une proposition de rachat des 30% de Natixis qu'il ne détient pas. Une offre qui devrait être présentée rapidement. Selon une autre source de l'agence, BPCE devrait scinder les activités de Natixis après en avoir pris le contrôle à 100%, ce qui pourrait le conduire à vendre les divisions de gestion d'actifs et de traitement des opérations de paiement pour conserver celles de banque de financement et d'investissement et de banque privée.

Cette rumeur de sortie de la cote de Natixis revient régulièrement sur le devant de la scène. En juillet dernier, le 'Financial Times' avait révélé que la maison-mère des Caisses d'Epargne envisageait de racheter le solde du capital de Natixis alors que le titre était à l'époque fortement chahuté. BPCE avait alors démenti tout projet d'offre publique sur les actions Natixis tout en rappelant que "BPCE mène en permanence des réflexions stratégiques sur les possibles évolutions de l'organisation du groupe".

L'IPO de Natixis en 2006 avait suscité un véritable engouement chez les ménages français puisque plus de 2,8 millions de particuliers avaient participé à l'opération. Introduit à 19,55 euros, le titre n'aura jamais retrouvé un tel niveau, au grand désarroi de centaines de milliers de petits porteurs.

La situation pourrait s'éclaircir dans les prochaines heures puisque le directeur général de Natixis Nicolas Namias doit s'exprimer lors d'une conférence de presse après la clôture du marché.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !