»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/08/2019 à 17h35 Natixis +2,53% 3,490€

Natixis et sa division de gestion d'actifs maintiennent le cap

Natixis et sa division de gestion d'actifs maintiennent le cap
Natixis et sa division de gestion d'actifs maintiennent le cap
Crédit photo © Bobby Yip / Reuters

(Boursier.com) — Vent debout ! Natixis et le patron de la division gestion d'actifs de la banque maintiennent le cap. Malgré la récente crise qui a secoué l'établissement financier suite au vent de panique qui a soufflé sur sa boutique britannique H2O, le directeur général de Natixis Investment Manager défend la stratégie de la filiale du groupe BPCE. Dans un entretien accordé au 'Financial Times', Jean Raby affirme : "Nous reconnaissons que le marché est nerveux, à la suite des récentes crises de liquidités qu'ont connu d'autres fonds, mais nous pensons que le marché a tort de penser que H2O est dans la même situation".

Un message rassurant

Les actifs sous gestion de six fonds H2O ont chuté de près de 7 milliards d'euros dans la semaine qui a suivi la révélation par le quotidien financier de leur exposition à des titres liés à l'Allemand Windhorst et la suspension de la notation du fonds Allegro par Morningstar. "Nous avons eu un affilié qui a dû faire face à d'importants rachats... et il n'y a pas eu de contagion... Il n'y a pas eu de sorties de fonds conséquentes chez d'autres sociétés affiliées. Oui, certains ont reçu des questions d'investisseurs, mais juste une minorité et c'est tout".

Un modèle "robuste"

"Quand je pense à la réaction du cours de l'action, l'hypothèse logique est que le marché extrapolait l'affaire au contrôle de ses filiales par Natixis", admet M.Raby, tout en défendant ces contrôles. L'action de la banque a fondu de près de 15% dans les jours suivant la révélation de l'affaire, les investisseurs s'inquiétant, plus globalement, du modèle économique de l'établissement. Malgré ce passage difficile, M.Raby et Natixis arguent que "ce qui s'est passé avec H2O est la démonstration de la robustesse du modèle multi-boutique". Ce modèle consiste pour Natixis à prendre des participations majoritaires dans de petites sociétés de gestion et de conseil qui continuent à être gérées de manière indépendante. La responsabilité des décisions d'investissement est avant tout entre les mains de chaque gérant du réseau, Natixis assumant un rôle de supervision tout en aidant à la distribution.

Fin de la décollecte

Si H2O commence à nouveau à voir de l'argent rentrer dans ses fonds, grâce notamment aux mesures mises en place pour rassurer les opérateurs, Natixis va devoir redorer son image. Selon un sondage réalisé par Procensus auprès d'investisseurs institutionnels repris par le FT, 70% des personnes interrogées pensent que les événements récents ont érodé leur perception de la qualité de Natixis. La plupart des répondants ne s'attendent par ailleurs pas à ce que Natixis modifie son modèle économique, mais attribuent une probabilité de 40% à une nouvelle disposition réglementaire dans l'industrie européenne de la gestion d'actifs.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com