Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 13h09 Moulinvest +0,41% 4,920€
  • ALMOU - FR0011033083
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Moulinvest : le résultat net consolidé ressort à 1,2 ME au S1

Moulinvest : le résultat net consolidé ressort à 1,2 ME au S1
Moulinvest : le résultat net consolidé ressort à 1,2 ME au S1
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Moulinvest annonce la publication de ses résultats semestriels consolidés (période du 1er septembre 2018 au 28 février 2019). Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 30,7 millions d'euros au titre du premier semestre de l'exercice 2018/2019, contre 31,3 millions d'euros sur l'exercice précédent, en diminution de 1,9%.

L'activité du pôle Bois Construction affiche une croissance de 1,3% malgré le fort ralentissement de l'activité de conduite et réalisation de chantiers de bâtiments bois. Cette amélioration est liée principalement à l'effet prix favorable issu de la montée en gamme progressive des produits sciés.

Le chiffre d'affaires du pôle Bois Energie affiche pour sa part un recul de 3,5% à période comparable en dépit d'une hausse tarifaire et d'une hausse de 7,4% de sa production de granulés (une 3ème presse a été mise en service en septembre 2018 qui donnera sa pleine mesure sur l'exercice 2020). La contraction des ventes s'explique par des niveaux de stocks trop faibles à l'ouverture de la saison et dans une certaine mesure par un effet de décalage des ventes de granulés sur le 2nd semestre.

L'activité du pôle Imprégnation affiche un recul marqué de ses ventes de poteaux de ligne (-12,6%) qui s'explique là aussi par un décalage des livraisons auprès d'un client historique. Les ventes de produits d'aménagement extérieurs Décovert progressent en revanche de 7,6%, favorisées par le dynamisme des marchés d'arboriculture.

La marge brute s'établit à 16,5 millions d'euros stable à période comparable.
L'activité scierie a connu une hausse modeste des prix de vente, combinée à une matière première plus chère, notamment du fait de la nature des approvisionnements. Ce recul a cependant été compensé par la hausse des prix de vente sur l'activité de granulation.
Le contexte actuel de la construction de la nouvelle ligne de sciage haute performance avec un chantier majeur pour le développement du Groupe actuellement en cours sur le site de Dunières impacte le résultat d'exploitation.
La masse salariale représente 15,4% du chiffre d'affaires en légère hausse par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent (14,8%), en lien avec la montée en compétence des personnels.

Les autres achats et charges externes du Groupe représentent 6 millions d'euros soit 19,5% du chiffre d'affaires contre 17,5% au 1er semestre 2017-2018. Cette évolution s'explique par la hausse de certaines charges de structure telles que l'énergie, les frais locatifs et d'entretien dans un contexte de stabilisation du niveau d'activité.
L'EBITDA consolidé s'établit à 5,3 millions d'euros (-12,2% vs. EBITDA S1 2018).

L'augmentation des charges d'amortissement et provisions de 242 KE se traduisent par la baisse du résultat d'exploitation qui s'établit à 2,4 millions d'euros contre 3,5 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice 2017-2018 représentant un taux de marge opérationnelle de 7,8% du chiffre d'affaires (contre 11,1% en n-1).

L'augmentation significative des charges financières s'explique par le portage financier du projet industriel Horizon 2020. Le résultat financier s'établit ainsi à -0,9 million d'euros sur le 1er semestre 2018-2019 contre -0,4 million d'euros au titre du 1er semestre de l'exercice précédent.

Le résultat net consolidé ressort ainsi à 1,2 million d'euros au 28 février 2019 contre 2,4 millions d'euros au 28 février 2018.

Structure financière

Le Groupe disposait au 28 février 2019 de 30,2 millions d'euros de capitaux propres contre 28,8 millions d'euros au 31 août 2018.
Au 28 février 2019, la trésorerie nette de découvert représentait 0,8 million d'euros (4,8 millions d'euros au 31 août 2018) et les dettes financières auprès des établissements de crédit atteignent 35,4 millions d'euros (contre 35,1 millions d'euros au 31 août 2018). Précisons en outre que le contrat d'affacturage mis en place sur la filiale Scierie Moulin présente une situation nette financée de 2,2 millions d'euros au 28 février 2019 (1,5 million d'euros au 31 août 2018).

Après prise en compte de l'ensemble de ces éléments, le ratio dette nette / capitaux propres est de 1,23 (vs. 1,15 au 31 août 2018). Le ratio de levier (Dette Nette/EBITDA) est de 3,84 (3,17 au 31 août 2018).

Le Groupe a dégagé au cours du semestre écoulé un flux de trésorerie d'exploitation de 0,3 million d'euros contre 5,3 millions d'euros au 1er semestre 2018. Le besoin en fonds de roulement augmente très significativement sur la période en anticipation de la montée en charge de l'activité prévue à l'automne 2019 qui nécessite de capitaliser des volumes de stocks suffisants, ressource stratégique pour les activités du groupe.

Les flux de trésorerie liés aux investissements représentent -3,4 millions d'euros.

Perspectives

Le groupe mobilise l'ensemble de ses forces vives à la réalisation du projet industriel 'Horizon 2020'. Les travaux avancent conformément au calendrier prévu pour une mise en service à l'automne 2019. L'endettement et les investissements du groupe vont ainsi s'accroître progressivement pour atteindre un point haut au cours du 2nd semestre conformément aux prévisions.
Sur le plan commercial, le marché du granulé reste bien orienté avec une demande forte et des prix qui se maintiennent. Les ventes de produits d'aménagement Décovert se développent au 2nd semestre qui correspond à la saison haute.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com