Cotation du 25/10/2021 à 23h20 MODERNA RG +7,05% 349,560$
  • MRNA - US60770K1079
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Moderna : superflu, ce rappel Covid-19 ?

Moderna : superflu, ce rappel Covid-19 ?
Moderna : superflu, ce rappel Covid-19 ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Moderna a déclaré hier que la Food and Drug Administration des États-Unis devrait autoriser des doses de rappel de son vaccin Covid-19 chez les personnes âgées entièrement vaccinées et d'autres personnes à haut risque. Le laboratoire américain a estimé que ses données étayaient les avantages pour la santé publique d'une dose de rappel de son vaccin pour restaurer la réponse immunitaire, tout en réduisant le nombre d'infections chez les adultes entièrement vaccinés. Les commentaires de Moderna ont été publiés dans des documents d'information avant une réunion jeudi des conseillers experts externes de la FDA pour discuter de la dose de rappel.

Des scientifiques de la Food and Drug Administration ont jugé néanmoins hier que Moderna n'avait pas rempli tous les critères de l'agence pour soutenir l'utilisation de doses de rappel de son vaccin Covid-19, peut-être à cause de l'efficacité demeurant forte des deux premières doses. Le personnel de la FDA a déclaré dans des documents que les données du vaccin de Moderna montraient qu'un rappel augmentait les anticorps, mais que la différence entre les niveaux d'anticorps avant et après le rappel n'était pas assez importante. Les documents, cités notamment par Reuters, ont été publiés avant une réunion plus tard cette semaine des conseillers externes de la FDA pour discuter des doses de rappel du vaccin.

La FDA suit généralement les conseils de ses experts, mais n'est pas tenue de le faire. Un groupe de conseillers des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis se réunira la semaine prochaine pour discuter de recommandations spécifiques sur qui peut recevoir les rappels, si la FDA les autorise.

Moderna demande l'autorisation d'une dose de rappel de 50 microgrammes, la moitié du vaccin original administré en deux injections à environ quatre semaines d'intervalle. La société a demandé aux régulateurs d'autoriser une troisième injection pour les adultes âgés de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes à haut risque, ce qui serait comparable à l'autorisation obtenue par Pfizer et son partenaire allemand BioNTech pour leur vaccin à ARNm.

L'administration Biden a annoncé son intention plus tôt cette année de déployer des doses de rappel pour la plupart des adultes, mais certains scientifiques de la FDA ont déclaré plus tard dans un article de The Lancet qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments pour soutenir les rappels pour tous.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !