Cotation du 06/12/2021 à 23h20 MODERNA RG -13,49% 265,330$
  • MRNA - US60770K1079
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Moderna : le titre agité par des vents contradictoires sur le vaccin "Spikevax"

Moderna : le titre agité par des vents contradictoires sur le vaccin "Spikevax"
Moderna : le titre agité par des vents contradictoires sur le vaccin 'Spikevax'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'action Moderna a été cisaillée vendredi à Wall Street par un flux d'informations positives puis négatives concernant son vaccin "Spikevax" contre le coronavirus. Le titre du laboratoire américain a bondi de près de 3% en début de séance, après qu'un comité d'experts de la FDA a recommandé jeudi soir l'injection d'une dose de rappel du vaccin Moderna aux Etats-Unis pour les plus de 65 ans et les personnes à risque de faire des formes graves.

Mais rapidement, la tendance s'est inversée et le titre abandonnait en soirée plus de 3%, autour de 320,60$ en séance.

Entre-temps, le 'Wall Street Journal' révélait vendredi que les autorités de santé américaines auraient reporté leur décision, peut-être de plusieurs semaines, concernant l'utilisation du vaccin Moderna sur les adolescents de 12 à 17 ans. L'administration américaine des médicaments (FDA) entend ainsi procéder à des vérifications concernant un risque accru de myocardites et de péricardites lié à ce vaccin, après des alertes lancées par les pays scandinaves ces dernières semaines.

Ce retard est est un coup dur pour Moderna, alors que la FDA a autorisé dès mai le vaccin rival de Pfizer et BioNtech pour les adolescents de plus de 12 ans. Moderna avait déposé son dossier en juin.

En France, les rappels avec Moderna suspendus "par précaution"

En France, la Haute autorité de santé (HAS) française a d'ailleurs recommandé ce vendredi de ne plus utiliser le vaccin "Spikevax" de Moderna pour des injections de rappel, par principe de précaution, en raison d'un risque peut-être plus important de myocardites et de péricardites qu'avec le vaccin Pfizer.

Jusque-là, les injections de rappel contre le Covid-19 en France pouvaient être "indifféremment" réalisées avec le vaccin Pfizer ou celui de Moderna. Dans un message transmis aux professionnels de santé vendredi, la Direction générale de la santé (DGS) a demandé de suivre cette préconisation de la HAS.

La HAS a tiré les conséquences des alertes en provenance des pays scandinaves. La semaine dernière, la Suède, la Norvège et la Finlande ont suspendu ou, a minima, déconseillé d'utiliser le vaccin Moderna chez les adolescents voire chez les jeunes adultes.

L'Agence européenne du médicament (EMA) doit rendre son avis sur la question dans les prochaines semaines.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !