Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 17/01/2020 à 17h35 MND Group +4,07% 0,307€
  • ALMND - FR0011584549
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

MND au bord du gouffre, revoit ses objectifs et suspend son cours

MND au bord du gouffre, revoit ses objectifs et suspend son cours
MND au bord du gouffre, revoit ses objectifs et suspend son cours

(Boursier.com) — MND fait le point sur l'aggravation récente de ses difficultés financières. Au 31 mars 2018, à la clôture du dernier exercice 2017/2018, les capitaux propres totaux du Groupe MND s'élevaient à 31,3 ME et l'endettement financier net s'établissait à 69,3 ME, soit un gearing de 2,4 fois.
Ce ratio s'est régulièrement dégradé au cours des derniers exercices (1,4 fois à la clôture de l'exercice 2013/2014 au 31 mars 2014), du fait notamment de la forte augmentation de sa dette court terme par MND pour financer son besoin en fonds de roulement en période de forte activité.
Dans ce contexte, les commissaires aux comptes avaient émis des observations relatives à la continuité d'exploitation de la société sur les 12 prochains mois lors de la clôture annuelle de l'exercice 2017/2018. Au 31 décembre 2018, l'endettement financier net était de 68,5 ME pour des capitaux propres de 27,4 ME, soit un gearing de 2,5 fois.

Face à cette situation financière déséquilibrée, le groupe MND avait annoncé mi-janvier 2019 le renouvellement jusqu'en octobre 2019 de ses lignes de crédit court terme auprès de ses partenaires bancaires historiques. Au-delà de cet accord, le groupe faisait également part de la nécessité de travailler à un réaménagement de sa dette financière, avec notamment un allongement de la maturité de celle-ci. Malgré la mise en oeuvre de solutions de financement alternatives (émission d'emprunts obligataires), l'endettement financier net du groupe était de 67,2 ME à l'issue de l'exercice 2018/2019 (au 30 juin 2019), et le groupe ne disposait plus que de 0,3 ME de trésorerie disponible.

De plus, le groupe a du faire face ces dernières semaines à des décalages de contrats et de projets, liés notamment à la non obtention de permis de construire, d'autorisations administratives et/ou de financements de certains clients stratégiques. A cela se sont ajoutés plusieurs retards importants de règlement clients, entraînant un retard de l'ordre de 7,5 ME dans le règlement des dettes d'exploitation courantes, montant auquel le groupe n'est, à ce jour, pas en mesure de faire face sans une forte recapitalisation.
Dans ce contexte de difficultés financières, les créanciers bancaires du Groupe MND ont accepté de proroger temporairement la suspension de l'exigibilité de leurs créances jusqu'au terme des négociations sur le réaménagement de la dette financière. A défaut d'aboutissement favorable de ces négociations, tenant compte de sa position de trésorerie actuelle, le Groupe ne serait pas en mesure d'honorer ses dettes, notamment bancaires s'élevant à un montant de 34,8 ME, qui deviendraient immédiatement exigibles.

L'ensemble de ces éléments sont susceptibles d'entraîner un défaut de paiement et de mettre en cause la continuité d'exploitation du groupe, à défaut de parvenir à un réaménagement de ses dettes bancaires couplé à un renforcement important de ses capitaux propres.

MND et ses conseils travaillent à la restructuration et à l'allongement de la maturité de la dette financière du groupe ainsi qu'au renforcement de ses fonds propres. Des discussions avec les établissements bancaires historiques et de nouveaux partenaires sont en cours. A ce jour, les opérations envisagées conduiraient renforcer fortement les fonds propres du Groupe MND et au rachat et au réaménagement de ses dettes bancaires court et moyen terme. En cas de non réalisation de ces opérations dans les prochaines semaines, le Groupe MND ne serait pas en mesure de faire face à ses échéances à venir, ce qui serait de nature à remettre en cause la continuité de son exploitation.

Dans l'attente de la finalisation des discussions engagées depuis plusieurs semaines, la société a demandé à Euronext la suspension de cotation de l'action MND sur le marché Euronext Growth. La société informera le marché par voie de communiqué de presse de l'issue de ces discussions et de la mise en oeuvre et des modalités, le cas échéant, des opérations envisagées.

L'ensemble des éléments présentés ci-dessus n'a pas permis au groupe de bénéficier de ressources financières suffisantes permettant de disposer de sa pleine capacité industrielle pour assurer la totalité des livraisons aux clients, notamment en fin d'exercice. De ce fait, le groupe anticipe désormais un recul de son chiffre d'affaires et une baisse significative de sa rentabilité pour l'exercice 2018/2019. Bien que le groupe dispose d'un carnet de commandes fermes déjà enregistrées de 181 ME à fin juin 2019, le retard pris au 1er semestre 2019 dans la restructuration financière et une contribution moins importante qu'escomptée de plusieurs contrats pluriannuels ne rendent désormais plus accessibles les objectifs de chiffre d'affaires et de rentabilité à horizon juin 2020 (150 ME de CA et 8% à 10% de marge opérationnelle courante au titre de l'exercice qui sera clos fin juin 2020). MND n'est donc pas en mesure à ce jour de maintenir ces objectifs, ni d'en communiquer de nouveaux.

MND communiquera son chiffre d'affaires annuel consolidé 2018/2019 le 30 août 2019, après la clôture.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com