Cotation du 30/11/2021 à 13h37 Michelin -0,43% 127,800€

Michelin : un pneu 100% durable !

Michelin : un pneu 100% durable !
Michelin : un pneu 100% durable !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Michelin a présenté les défis du pneu 100% durable à l'occasion de son premier Media Day, au centre de Recherche et Développement mondial de Clermont-Ferrand. Face à l'urgence climatique, le pneu 100% durable est un défi que le groupe devra donc relever dans les prochaines années. Pour y parvenir, Michelin s'appuie sur sa puissance d'innovation, sa capacité à développer de nouvelles technologies innovantes en écosystèmes et agit à chaque étape du cycle de vie du pneu.

Dès sa conception, le pneu intègre toujours plus de matériaux bio sourcés ou recyclés (caoutchouc naturel, résines bio sourcées, plastiques recyclés etc.). Les ingénieurs Michelin sont mobilisés sur de nombreux projets de recherche menés en partenariat avec des start up, des laboratoires et des universités. D'ici 2030, Michelin intégrera en moyenne 40% de matériaux durables dans ses pneumatiques. En 2050, ce taux atteindra 100%.

Lors de la fabrication du pneu, Michelin s'engage à réduire l'empreinte environnementale de toutes ses usines de production tant en termes de consommation de consommation de solvants et d'énergie, de déchets générés, de CO2 émis et d'eau prélevée. Depuis 2005, le groupe a déjà réduit son impact de 50%. Pour 2050, Michelin vise à atteindre zéro émission nette de C02 pour toutes les usines de Michelin, zéro impact sur la disponibilité de l'eau pour les collectivités où le groupe est implanté, ainsi que la suppression totale des solvants intégrés à la fabrication des pneus.

Pour la logistique, le groupe s'engage à transporter moins, mieux et différemment. Michelin ambitionne ainsi de réduire les émissions de CO2 de la logistique de 15% d'ici 2030 par rapport à 2018. Il développe par ailleurs progressivement les modes de transports alternatifs comme les véhicules électriques à batterie et hydrogène ou encore les cargos à voile. Le groupe a par exemple annoncé un premier partenariat avec Neoline, armateur exploitant de navires à propulsion vélique, pour un transport décarboné sur la ligne Halifax-Saint-Nazaire.

Durant la phase d'usage, qui concentre entre 75% et 90% de l'impact environnemental du pneu, Michelin agit sur de nombreux leviers de performances. Acteur historique en matière de réduction de la résistance au roulement, le groupe ne cesse d'investir pour réaliser des pneumatiques favorisant les économies de carburant et toujours plus d'autonomie pour les véhicules électriques. Michelin a considérablement amélioré la résistance au roulement de ses pneumatiques en améliorant ses performances de 1 à 2% chaque année depuis 30 ans. Si tous les pneus étaient utilisés jusqu'à la limite d'usure, cela éviterait l'utilisation de 128 millions de pneus par an en Europe, soit une économie de 6,6 millions de tonnes d'émissions de CO2 chaque année, note le groupe, qui s'investit également depuis de nombreuses années en faveur de la réduction des particules d'usure des pneumatiques. Michelin s'engage à continuer à réduire globalement les émissions de particules de ses nouvelles gammes au-delà des 5% déjà atteint depuis 2015 ; dans le cadre de la mise en place d'une réglementation européenne sur l'abrasion, le groupe contribue à la définition de la méthode de test.

Enfin, les technologies numériques et le développement du pneu connecté permettent d'optimiser l'utilisation des pneumatiques pour les particuliers et les professionnels, et de réduire son impact sur l'environnement (vitesse d'usage, consommation d'essence, contrôle de la pression et de la température des pneus, puces RFID pour tracker le pneu tout au long de sa vie...).

A la fin de leur vie, Michelin a pour ambition de transformer les pneumatiques usés en matière première, qui sera réintégrée dans la production de nouveaux pneumatiques ou dans la fabrication de nouveaux objets. La fin de vie des pneumatiques est un enjeu mondial colossal. En effet, chaque année, 1,6 milliard de pneus sont mis au rebus, soit 26 millions de tonnes. Sur ce sujet, Michelin et Bridgestone ont conjointement lancé cette semaine un appel à l'action, pour développer l'écosystème de recyclage des pneus en fin de vie et promouvoir la circularité au sein de l'industrie du caoutchouc. L'ambition des deux leaders du pneumatique est de faciliter et augmenter l'utilisation de noir de carbone issu de pneus recyclés.

Le pneumatique, coeur de métier de Michelin, est un axe de croissance majeur dans la stratégie 'Tout Durable' et "représentera encore plus de 70% de l'activité totale de Michelin en 2030 au sein d'un chiffre d'affaires total qui aura significativement augmenté", estime le groupe.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !