»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/03/2019 à 17h37 Michelin -2,08% 103,650€

Michelin : croissance de 11% du résultat opérationnel hors effet de change

Michelin : croissance de 11% du résultat opérationnel hors effet de change
Michelin : croissance de 11% du résultat opérationnel hors effet de change
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Michelin a annoncé pour 2018 une hausse de 11% du résultat opérationnel hors effet de change, dans un environnement difficile. Le groupe clermontois a affiché un résultat opérationnel des secteurs de 2,775 MdsE, en progrès de 304 ME soit +11%, à taux de change constants. Le cash flow libre structurel s'élève à 1,274 MdE... Pour 2019, le pneumaticien table sur une poursuite de la hausse du résultat opérationnel.

Les ventes 2018 ressortent en croissance de 4,1% à taux de change constants, à 22,87 MdsE. Les volumes sont en croissance de 0,9%. Après un premier trimestre en recul, le groupe a présenté une croissance de 2% sur les neuf mois suivants, dans des marchés perturbés par la baisse de la demande chinoise et celle de la Première monte. Michelin évoque une croissance toujours dynamique pour les Activités de spécialités, une poursuite des gains de parts de marché en Tourisme 18 pouces et plus, un rebond des volumes Poids lourd au deuxième semestre (+2,7%), ainsi qu'un effet net Prix-mix / Matières premières de +286 millions d'euros. L'effet prix ressort à +255 ME, confirmant un pilotage rigoureux des prix, alors que l'effet mix - très élevé - atteint +189 ME - porté par la croissance 18 pouces et plus, les Activités de spécialités et un moindre poids de la Première monte dans les ventes. La priorité est donnée au maintien de la rentabilité en particulier sur les marchés affectés par de fortes dépréciations monétaires. L'effet des parités monétaires est défavorable de 271 ME.

L'effort de compétitivité a été accéléré au second semestre, permettant d'atteindre 317 millions d'euros d'économies sur l'année, et compensant une inflation plus élevée (+38 ME vs 2017).

Michelin souligne par ailleurs l'accélération de la croissance externe (Fenner et Camso), en ligne avec la stratégie du groupe, et le renforcement de l'accès au marché nord-américain (TBC).

Le résultat opérationnel 2018 s'élève à 2,55 milliards d'euros, contre 2,63 MdsE un an avant. Le résultat net atteint 1,66 MdE contre 1,69 MdE. Le bénéfice net par action se situe à 9,30 euros, contre 9,39 euros un an avant.

Le groupe fait état d'une proposition de dividende de 3,70 euros par action soit un taux de distribution de 36,4% du résultat net ajusté des éléments non courants.

Jean-Dominique Senard, Président, a déclaré : "En 2018, dans un environnement économique difficile, le Groupe a démontré sa capacité à améliorer son résultat opérationnel et à confirmer les progrès de free cash-flow structurel obtenus depuis plusieurs années. 2018 marque aussi une accélération du déploiement de la stratégie du Groupe avec les acquisitions de Fenner et Camso et la création de la co-entreprise de distribution TBC aux États-Unis : ces opérations renforcent le Groupe sur des marchés clés et lui apportent de nouvelles opportunités de création de valeur".

En 2019, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher selon le groupe une évolution contrastée, avec une croissance modérée en Remplacement et un recul en Première monte. Les marchés des pneumatiques Poids lourd sont attendus globalement stables, tenant compte d'une baisse de la demande en Chine. Les marchés Minier, Avion et Deux roues devraient rester dynamiques. Sur la base des parités monétaires de janvier 2019, l'effet de change attendu sur le Résultat Opérationnel des Secteurs serait légèrement favorable. L'impact matières premières retenu à ce jour est négatif d'environ 100 millions d'euros.

Dans cet environnement, Michelin a pour objectifs en 2019 une croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, et un résultat opérationnel des secteurs supérieur à celui de 2018 hors effet de change, au-delà de la contribution additionnelle de Camso et Fenner estimée à 150 millions d'euros. La génération d'un cash-flow libre structurel est attendue supérieure à 1,45 milliard d'euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com