Cotation du 27/09/2021 à 17h38 Michelin +0,04% 133,500€

Michelin : avis convergents

Michelin : avis convergents
Michelin : avis convergents
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Michelin reperd 1,5% à 136 euros ce mercredi, alors que le broker HSBC a revalorisé le pneumaticien de 145 à 161 euros avec un avis à 'acheter'. Parmi les autres avis, JP Morgan avait déjà remonté sa cible à 160 euros sur le dossier. Au premier semestre, le groupe a affiché des ventes de 11,2 Milliards d'euros, en hausse de 19,6% et un résultat opérationnel des secteurs de 1,4 milliard d'euros, soit 12,7% des ventes. Dans un environnement de crise sanitaire qui perdure, la forte reprise des marchés a été tempérée par d'importantes perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale...

Dans ce contexte et grâce à l'engagement des équipes Michelin, les volumes pneumatiques sont ressortis en progression de 22,8%, soit un effet sur le ROS de 1.195 millions d'euros, traduisant des gains de parts de marché sur l'ensemble des segments, notamment en 18'' et plus, et des ventes hors pneu en croissance de 4,6 % ; un effet net prix/mix - matières premières positif de 126 millions d'euros.
Le pilotage réactif des prix (+1,4%) permet de compenser l'augmentation des coûts d'approvisionnement des matières premières. De plus, le Groupe bénéficie de l'enrichissement de son mix produit et d'un effet mix marché favorable se traduisant par un effet mix de +1% ; un effet change défavorable de 150 millions d'euros sur le ROS, pénalisé notamment par la faiblesse du dollar américain par rapport à l'euro.

Le cash flow libre avant acquisitions est positif à +361 millions d'euros, bénéficiant de la progression de l'EBITDA et d'un niveau de stocks qui reste en deçà de la norme.
Grâce à une dette financière stable et au renforcement des fonds propres, le ratio d'endettement du Groupe s'améliore à 26,7%.

Le groupe a annoncé relever ses prévisions 2021 grâce à un rebond des volumes "post-Covid" au premier semestre et à des gains de parts de marché dans les pneus de grand diamètre. Malgré la persistance de la crise sanitaire et les perturbations observées dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, le spécialiste du pneumatique vise désormais un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,8 milliards d'euros à parités constantes - contre un objectif précédent supérieur à 2,5 milliards. Il table par ailleurs sur un cash flow libre structurel supérieur à un milliard d'euros, et non plus d'environ un milliard...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !