Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 14h47 Mersen +1,99% 20,550€
  • MRN - FR0000039620
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Mersen : un cran en arrière

Mersen : un cran en arrière
Mersen : un cran en arrière
Crédit photo © Mersen

(Boursier.com) — Mersen retombe de 1% à 18,65 euros ce jeudi. Sur la base d'éléments préliminaires, le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 sera de l'ordre de 225 millions d'euros, soit une évolution organique autour de -9%... La décroissance s'explique d'une part, par une base de comparaison élevée en début d'année dernière, notamment en chimie et en électronique et, d'autre part, par l'effet de la crise sanitaire en Chine au mois de février et en Europe au mois de mars. Le groupe publiera les éléments détaillés de son chiffre d'affaires le 29 avril après bourse.

Au 31 mars 2020, environ 90% des sites industriels du groupe sont opérationnels. En Asie (28% du chiffre d'affaires 2019), l'ensemble des sites en Chine et en Corée du Sud a repris une activité opérationnelle normale depuis plus d'un mois. Les activités en Inde sont en revanche arrêtées à ce stade. En Europe (34% du chiffre d'affaires 2019), certains sites en France fonctionnement au ralenti en raison d'une baisse d'activité, de la disponibilité des effectifs ou de difficultés d'approvisionnement. En Allemagne, l'ensemble des sites sont opérationnels. En Amérique du Nord (35% du chiffre d'affaires), les sites de production ont une activité moyenne ou soutenue. Le groupe suit avec attention l'évolution de la situation aux Etats-Unis et au Mexique.

Globalement, la situation évolue en fonction des décisions et réglementations gouvernementales et de l'activité de nos clients et fournisseurs.

Pas d'objectif

Ce manque de visibilité ne permet pas à ce stade de donner d'objectifs pour l'année 2020. Le groupe anticipe un 2ème trimestre 2020 en net recul par rapport à 2019, notamment en Europe et en Amérique du Nord.

Compte-tenu du contexte, Mersen a décidé de limiter les coûts de fonctionnement, de réduire les projets d'investissements industriels au 1er semestre 2020 (revue détaillée menée dans le courant de l'été), d'utiliser au maximum les congés payés avant la mise en place de mesures d'activité partielle dans certains sites, et de renforcer le suivi du besoin en fonds de roulement - notamment sur les crédits clients et les stocks.

Structure financière solide

Par ailleurs, le groupe rappelle qu'il bénéficie d'une structure financière solide, avec 142 millions d'euros de lignes de crédit non utilisées et d'une trésorerie disponible de 100 millions d'euros à fin mars 2020 (dont 40 millions d'euros couvrant les échéances sur le programme de billet de trésorerie, NEUCP), qui lui permettront de faire face à cette crise sanitaire, même si celle-ci était amenée à se prolonger plusieurs mois. Le groupe ne constate pas, à ce stade, de dérive dans les délais de paiement.
Le groupe n'a aucune échéance de dette significative avant novembre 2021, en dehors des échéances sur le programme NEUCP.

"Mersen prend des mesures pour ajuster sa base de coûts et optimiser l'utilisation de ses ressources (financières et humaines)" commente Portzamparc qui revoit son scénario en baisse : "CA -10% organique vs -2% précédemment et MOC à 8,2% contre 10,6%". De quoi ajuster son objectif de cours à 25 euros, contre 29 euros précédemment.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !