Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/10/2020 à 17h29 Mercialys +7,05% 4,740€
  • MERY - FR0010241638
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Mercialys : vise une baisse FFO de 10% à 15% en 2020

Mercialys : vise une baisse FFO de 10% à 15% en 2020
Mercialys : vise une baisse FFO de 10% à 15% en 2020
Crédit photo © Alexandra Saintpierre

(Boursier.com) — Au 1er semestre 2020, les loyers facturés par Mercialys s'établissent à 90,7 millions d'euros. Ils baissent de -3,3%.

Les centres commerciaux de Mercialys ont connu une fréquentation soutenue durant les semaines suivant le déconfinement. Après avoir reculé de -76% en moyenne par rapport à 2019 sur la période entre le 17 mars et le 10 mai 2020 (-77,9% pour le panel France), la normalisation rapide des niveaux de fréquentation post réouverture a permis d'afficher un recul limité à -12,5% par rapport à 2019 pour la période allant du 11 mai au 25 juin 2020 (-25,0% pour le panel France). La fréquentation sur les derniers jours de juin a été impactée négativement par le décalage calendaire des soldes (-25,9%), débutées le 26 juin en 2019 et seulement le 15 juillet en 2020.
Au final, la fréquentation des centres commerciaux de Mercialys cumulée sur l'ensemble du 1er semestre 2020 affiche un recul de -27,4% par rapport au 1er semestre 2019, soit une surperformance de +640pb par rapport à l'indice de référence national du CNCC (-33,8%).

L'appréciation de l'évolution du chiffre d'affaires des commerçants sur l'ensemble du 1er semestre 2020 est peu pertinente. La fermeture d'une majorité des commerces entre le 15 mars et le 11 mai rend en effet ineffectives les analyses au titre du 2ème trimestre. Mercialys note néanmoins une bonne performance des enseignes de ses centres sur la période allant du 11 au 31 mai (de la date de levée du confinement de la population et réouverture des commerces jusqu'à la fin du mois), avec un recul du chiffre d'affaires pour le mois de mai 2020 limité à -33% par rapport à mai 2019. L'activité serait donc stable si les centres n'avaient pas dû opérer de façon dégradée sur le 1er tiers du mois de mai 2020. Le chiffre d'affaires du mois de juin 2020 confirme cette tendance, avec une hausse de +0,6% par rapport au mois de juin 2019, malgré le décalage des soldes, porté par les démarches d'achats du quotidien et l'épargne disponible

Le taux de vacance financière courante s'établit à 2,5% au 1er semestre 2020, identique au niveau constaté fin 2019 (2,5%). Les revenus locatifs s'établissent à 92 ME, en baisse de -3,6% par rapport au 1er semestre 2019. Les loyers nets baissent de -3,9% à 85,6 ME.

L'Ebitda ressort à 78,1 ME, en recul de -4,2% par rapport au 30 juin 2019. La marge Ebitda demeure à un niveau élevé de 84,9% (85,3% au 1er semestre 2019). Cette évolution intègre notamment un moindre niveau de distribution perçue au titre de la participation de 20% dans l'OPCI UIR 2 (qui détient le centre de Pessac), des charges de personnel en hausse compte tenu d'un moindre niveau d'activation dans un contexte de maîtrise des projets de développement, ainsi que des efforts d'informatisation.
Les frais financiers nets retenus dans le calcul du FFO sont en nette baisse à 10,1 ME (13,3 ME à fin juin 2019). Le résultat des opérations (FFO) est stable par rapport au 30 juin 2019 à 63 ME, soit 0,69 euro par action.

La valeur du patrimoine de Mercialys s'établit à 3,522 milliards d'euros, droits inclus, en baisse de -3,1% sur 6 mois et de -6,1% sur 12 mois. A périmètre constant, la valeur du patrimoine est en baisse de -3,1% sur 6 mois et de -3,7% sur 12 mois. Hors droits, la valeur du patrimoine s'établit à 3 314,6 ME, également en recul de -3,1% sur 6 mois et de -6,1% sur 12 mois

L'actif net réévalué triple net (format EPRA) diminue de -0,5% sur 6 mois à 19,90 euros par action et de -2,4% sur 12 mois.

Structure financière équilibrée

La dette tirée de 1,572 MdE à fin juin 2020 est constituée de 3 souches obligataires et de billets de trésorerie. Mercialys dispose au 30 juin 2020 de 410 ME de ressources financières non tirées. Ce montant est stable par rapport à fin 2019. Mercialys dispose par ailleurs d'un programme de billets de trésorerie de 500 ME, soit une capacité d'émission supplémentaire de près de 128 ME compte tenu de l'encours au 30 juin 2020. Le coût moyen réel de la dette tirée pour le 1er semestre 2020 s'établit à 1,1%.
La maturité moyenne de la dette tirée ressort à 3,2 ans à fin juin 2020. Suite à l'opération de refinancement menée en juillet, la maturité moyenne de la dette tirée s'établit à 3,9 ans (en date du 7 juillet 2020, soit la date de réalisation de l'opération de refinancement).
La structure financière de Mercialys demeure équilibrée, avec un ratio de LTV hors droits s'établissant à 41,1% au 30 juin 2020 (39,5% au 31 décembre 2019) et un ratio de LTV droits inclus ressortant à 38,6% à la même date. Le ratio d'endettement intègre l'effet de la crise sanitaire liée au covid-19, au travers d'un moindre encaissement des loyers du 2e trimestre 2020. Un recouvrement de l'ensemble du quittancement aurait contribué à un niveau de LTV hors droits de 40%.
Le ratio d'ICR ressort à 10,6x au 30 juin 2020, en forte amélioration par rapport au niveau déjà élevé du 31 décembre 2019 (7,4x).
Mercialys a maintenu la couverture de sa dette à un niveau élevé. A ce titre, la position de dette à taux fixe (y compris billets de trésorerie) ressort à 82% (86% à fin décembre 2019).
Mercialys rappelle que le 9 juin, l'agence Standard & Poor's a réitéré la notation 'BBB' avec perspective négative de Mercialys.

Perspectives et dividende

Le 23 mars, Mercialys a indiqué que ses objectifs, communiqués lors de la publication des résultats annuels 2019 en février 2020, étaient caducs, compte tenu du contexte de crise sanitaire liée au covid-19. De nombreuses incertitudes demeurent, tant au niveau de l'environnement macro-économique et sanitaire et de ses répercussions sur l'emploi et la consommation, qu'au niveau de l'activité des enseignes présentes dans les centres et des négociations actuellement en cours sur d'éventuelles mesures d'allègements de loyers et de contreparties associées.

A ce titre, la croissance organique des loyers n'apparaît plus comme un indicateur pertinent pour l'exercice 2020. Mercialys détaillera cependant précisément les différents facteurs d'évolution de ses loyers dans ses prochaines publications, afin d'offrir la plus grande clarté d'analyse pour ses parties prenantes.

Concernant le résultat des opérations (FFO) par action, Mercialys s'est fixée pour nouvel objectif une baisse comprise entre 10% et 15% par rapport à 2019.

Le dividende s'établira dans une fourchette de 70% à 95% du FFO 2020.
En outre, le Conseil d'Administration du 27 juillet a décidé de reporter au 4e trimestre 2020 la décision d'un éventuel versement d'acompte sur dividende d'ici la fin de l'exercice.

Ces objectifs s'entendent hors impacts d'une réitération d'épisodes de crise sanitaire.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !