Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 16h34 Marie Brizard Wine & Spirits +1,06% 1,144€

MBWS : en perte de 66 ME en 2019

MBWS : en perte de 66 ME en 2019
MBWS : en perte de 66 ME en 2019
Crédit photo © Belvedere

(Boursier.com) — Pour son exercice 2019, MBWS a réalisé un chiffre d'affaires de l'exercice 2019 de 275,5 millions d'euros, en retrait de -1,9% par rapport à l'année 2018 retraitée (280,8 ME). L'activité Marques a généré un chiffre d'affaires de 194,2 ME en 2019, en croissance organique de +0,7% par rapport à 2018, sous l'effet des évolutions stratégiques et d'une politique commerciale volontariste favorisant la création de valeur au volume. Cette hausse est attribuable aux régions Amériques et Europe Centrale.

Le taux de marge brute a atteint 35% (33,8% en 2018), soit une progression de 1,2 points par rapport à l'exercice 2018.

L'Ebitda 2019 a atteint -12,1 ME en 2019, représentant une amélioration de 15,1 ME par rapport à 2018, dont +5,2ME liés à la 1ère application de la norme comptable IFRS 16 au 1er janvier 2019 et de la norme IFRS 5. Cette progression résulte notamment de l'amélioration de la marge brute et de la baisse de près de 20% des charges externes sur l'exercice, et notamment des dépenses de marketing.

Après prise en compte des autres charges non opérationnelles nettes liées à la restructuration financière du Groupe (à hauteur de -23,2 ME) et du résultat financier de -6,6 ME correspondant principalement au coût de l'endettement financier, le résultat net part du Groupe s'est élevé à -65,9 ME pour l'exercice 2019.

La dette recule mais l'incertitude demeure

Au 31décembre 2019, compte tenu des résultats de la période, les capitaux propres du Groupe s'élevaient à 93,7 ME (103,3 ME fin 2018). L'endettement financier net s'élève à 46,7 ME à fin décembre 2019, en baisse de -22,3 ME par rapport à 2018. La dette financière brute était principalement constituée du prêt senior tiré à hauteur de 45 ME. Conformément aux accords annoncés le 20 décembre 2019, ce prêt a été cédé par les banques à la COFEPP, avec une cession effective des créances intervenue en janvier 2020.

Les rapports de certification des comptes consolidés et annuels sont en cours d'émission et contiendront un paragraphe pour attirer l'attention du lecteur sur l'incertitude significative liée à des événements ou à des circonstances susceptibles de mettre en cause la continuité d'exploitation mentionnée dans l'annexe des comptes ainsi qu'une observation sur la première application d'IFRS 16 relative aux contrats de locations et à l'interprétation IFRIC 23 sur les incertitudes relatives aux traitements fiscaux.

Quel impact du Covid-19 sur les perspectives ?

La stratégie du Groupe reste tournée sur la mise en oeuvre de la validation des orientations, définies en mars 2019, à l'aune de leur contribution à l'amélioration de la rentabilité opérationnelle. Des avancées notables dans l'exécution du plan stratégique du Groupe ont été annoncées en 2019 et début 2020, comprenant de nouveaux accords de distribution avec des partenaires en Espagne aux États-Unis, les cessions de Porto Pitters et de Sobieski Trade ainsi que le redéploiement d'une partie de la force de vente itinérante en France.

Depuis le mois de mars 2020, la lutte mondiale contre la Covid-19 a imposé des restrictions qui impactent actuellement les activités de Marie Brizard Wine & Spirits sur certains de ses marchés. Avec le prolongement des mesures de confinement, ces effets marqués devraient perdurer au moins sur le 2e trimestre 2020. Même si l'évaluation de l'impact Covid sur l'exercice 2020 est trop prématurée, tant les résultats commerciaux à fin du 1er trimestre 2020 que ceux à fin avril, avec un chiffre d'affaires net Groupe à 85,9 ME (soit -3% par rapport à 2019 à périmètre et taux de change constant) démontrent à date une capacité de résistance de l'activité de Marie Brizard Wine & Spirits.

Beaucoup d'efforts sont réalisés pour assurer la continuité d'activité tout en garantissant la santé des collaborateurs. Depuis le début de la crise et des mesures de confinement, les parties prenantes du Groupe se réunissent 3 fois par semaine afin de dresser un bilan de l'activité dans chacune des entités composant le Groupe, s'assurer de la mise en oeuvre des bonnes pratiques et en assurer le suivi, et mettre en place toute mesure qu'impose la situation.

Dans ce contexte, le management prend notamment les initiatives nécessaires pour limiter les effets de la pandémie sur sa trésorerie et permettre ainsi que ses ressources soient affectées aux besoins prioritaires du Groupe, dans le cadre d'une revue hebdomadaire. En complément des mesures prises dans le cadre du plan stratégique, il s'attache à réaliser des économies sur les coûts fixes et les frais généraux lesquels sont revus et adaptés en fonction des impacts anticipés sur l'activité. Un contrôle strict du besoin en fonds de roulement est également opéré. Il met également en oeuvre toutes les démarches nécessaires pour bénéficier des mesures gouvernementales mises en place en Europe, visant à permettre aux entreprises d'ajuster leurs coûts de personnel à un niveau d'activité dégradé pendant la crise, tout en protégeant l'emploi.

Même si les premiers résultats de l'exécution du plan stratégique sont encourageants, l'incertitude et la durée de la pandémie globale Covid-19 ne permettent pas à date à Marie Brizard Wine & Spirits d'évaluer précisément l'impact de la crise Covid-19 sur son activité prévisionnelle 2020. En conséquence, le Groupe ne peut confirmer à ce stade l'objectif d'Ebitda à l'horizon 2022 précédemment annoncé.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !