Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 11h01 Maurel & Prom +0,75% 2,695€
  • MAU - FR0000051070
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Maurel et Prom : une publication saluée

Maurel et Prom : une publication saluée
Maurel et Prom : une publication saluée
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Maurel et Prom s'adjuge 1,5% à 2,78 euros ce mercredi en matinée, toujours proche de ses planchers annuels. Les investisseurs retiennent les bonnes nouvelles avec un point d'activité du troisième trimestre 2019 de bonne facture. Sur la période, la junior pétrolière a généré une production valorisée consolidée de 141 millions de dollars, en forte croissance. Outre les ventes d'huile au Gabon, réalisées à un prix de vente moyen de 65,8$ par baril, nettement supérieur au Brent (62/bl), Maurel et Prom a profité du démarrage de la production de l'Angola avec des revenus de 11 M$ sur deux mois. Sans oublier la Tanzanie (9 M$), de retour sur un niveau de production normatif.

Midcap Partners Louis Capital Markets parle d'une "activité de bonne tenue, à la fois sur les volumes et les prix de vente". Le bureau de recherche en profite pour ajuster ses prévisions, en relevant son estimation de CA 2019 de 447 à 474 M$ et en ajustant à la baisse ses hypothèses de prix moyen pour 2020 et 2021. Il en ressort un objectif de cours inchangé à 3,6 euros, justifiant le maintien de la recommandation "achat".

De son côté, Portzamparc reconduit aussi son opinion "acheter" et son cours cible de 4,66 euros, parlant d'un CA supérieur aux attentes, même si l'effet de base était favorable après le problème d'évacuation de la production en 2020. Côté mauvaises nouvelles, le bureau de recherche mentionne le décalage au 1er trimestre 2020 du résultat du forage de Kari, alors qu'il était attendu sur le T3 2019, en raison des difficultés de creusement d'un chenal nécessaire au transport des équipements sur le site. "Le niveau de prix de vente de la production et la première contribution de l'Angola sont les bonnes nouvelles de cette publication", souligne toutefois Portzamparc.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com