»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/10/2018 à 17h21 Mauna Kea -0,37% 2,690€

Mauna Kea : la FDA donne son feu vert pour le Cellvizio en neurochirurgie

Mauna Kea : la FDA donne son feu vert pour le Cellvizio en neurochirurgie
Mauna Kea : la FDA donne son feu vert pour le Cellvizio en neurochirurgie
Crédit photo © Mauna Kea

(Boursier.com) — Mauna Kea fait un pas de plus dans son développement outre-Atlantique. La société française a reçu une nouvelle autorisation 510(k) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le Cellvizio 100 series modèles F400 et F800 avec une nouvelle minisonde confocale, la CranioFlex, destinée à être utilisée lors d'interventions neurochirurgicales. Il s'agit de la quinzième autorisation 510(k) de la FDA pour le Cellvizio, la plateforme d'endomicroscopie laser confocale (CLE) multidisciplinaire de Mauna Keaet de la toute première autorisation de la FDA pour les applications de l'endomicroscopie en neurochirurgie.

Le Cellvizio avec la CranioFlex fournit une imagerie des microstructures internes des tissus et permet l'identification des cellules et des vaisseaux et de leur organisation au sein du système nerveux central pendant les procédures diagnostiques et thérapeutiques crâniennes telles que la biopsie et la résection de tumeurs. Le modèle Cellvizio 100 series F400 fonctionne à 488 nm et le modèle F800 à 800 nm, deux longueurs d'onde très pertinentes couramment utilisées lors de l'imagerie et de la navigation en chirurgie cérébrale.

"Il s'agit d'un jalon réglementaire et commercial important pour la société, ouvrant de nouvelles opportunités de développement de marché et de partenariats stratégiques", a déclaré Sacha Loiseau, fondateur et directeur-général de Mauna Kea Technologies. "Cela marque aussi l'entrée dans une nouvelle ère de la neurochirurgie, ouvrant la voie à une résection plus précise des rumeurs du cerveau et du rachis. Cellvizio est maintenant la première et unique plateforme de visualisation endomicroscopique permettant pour la première fois aux neurochirurgiens d'effectuer des biopsies optiques en temps réel pour déterminer, par exemple, si la tumeur est complètement excisée. Cette autorisation s'appuie sur de nombreuses années de développement clinique et intervient à un moment où la communauté neurochirurgicale reconnaît les avantages potentiels de la visualisation numérique en temps réel des microstructures des tissus du système nerveux."

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com