»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2019 à 17h35 Marie Brizard Wine & Spirits -5,93% 2,300€
  • MBWS - FR0000060873
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Marie Brizard Wine & Spirits : l'ASAMIS et Colette Neuville réclament le report de l'AG du 31 janvier

Marie Brizard Wine & Spirits : l'ASAMIS et Colette Neuville réclament le report de l'AG du 31 janvier
Marie Brizard Wine & Spirits : l'ASAMIS et Colette Neuville réclament le report de l'AG du 31 janvier

(Boursier.com) — L'ASAMIS et d'autres investisseurs qui ont mandaté Mme Neuville, demandent le report de l'AG de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) prévue le 31 janvier prochain.

L'association juge que "les actionnaires ne disposent pas des informations nécessaires pour pouvoir se prononcer en connaissance de cause sur les résolutions qui sont proposées à leur approbation". Et met notamment en avant l'absence d'éléments concernant le business plan de relance et pointe du doigt le fait qu'"il est leur est impossible de savoir si le plan de financement proposé est bien dimensionné par rapport aux besoins".

Rapport de l'expert

L'association aurait aussi aimé pouvoir disposer du rapport de l'expert indépendant désigné le 10 janvier par le Conseil pour vérifier le caractère équitable de l'accord COFEPP/MBWS : "On peut légitimement s'étonner que les administrateurs, notamment les indépendants n'aient pas exigé de disposer d'une telle expertise avant de prendre leur décision. Mais, maintenant qu'un expert a été désigné, il serait absurde, voire fautif, que les actionnaires soient appelés à se prononcer avant que le rapport soit disponible et qu'ils aient eu le temps d'en prendre connaissance", écrit l'association qui pose la question : "A quoi aurait-il servi de demander à un expert indépendant de faire un rapport si ce rapport n'est disponible qu'après l'assemblée générale ?"

De son côté, la société juge la tenue de l'AG au 31 janvier indispensable, étant données les difficultés de trésorerie du Groupe et l'urgence à obtenir des fonds le plus vite possible afin de permettre au Groupe de faire face à ses obligations. L'AG doit valider l'augmentation de capital destinée à donner une bouffée d'oxygène au groupe et ce, sans attendre la publication des résultats 2018 ou celle du nouveau plan stratégique.

Prêt-relais de 25 ME

En effet, l'accord conclu avec COFEPP prévoit notamment la mise en place d'un prêt-relais de 25 millions d'euros octroyé par COFEPP à la Société dans les 2 jours ouvrés suivant l'Assemblée Générale, en cas de vote favorable sur l'une ou l'autre des options. "Il était donc nécessaire, pour permettre la libération de ces fonds, de tenir une assemblée générale sans attendre. Pour rappel, l'accord conclu avec COFEPP deviendra caduc automatiquement en l'absence de tenue d'une assemblée générale se prononçant sur l'opération au plus tard le 31 janvier 2019", précise MBWS, qui a aussi donné, ce matin, une indication sur l'étendue de la perte 2018... Elle s'annonce massive après une perte 2017, publiée fin décembre, qui atteignait déjà -67,3 ME.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Marie Brizard Wine & Spirits

Partenaires de Boursier.com