»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/01/2019 à 17h37 EDF -1,76% 13,700€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Marchés : un bilan 2018 pour le moins négatif malgré quelques belles surprises

Marchés : un bilan 2018 pour le moins négatif malgré quelques belles surprises
Marchés : un bilan 2018 pour le moins négatif malgré quelques belles surprises
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A quelques jours de la fin d'année calendaire et boursière, l'heure est au bilan. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas brillant. A Wall Street, les dernières séances permettent de limiter la casse. Après avoir frôlé le "bear market" la veille de Noël, le S&P 500 affiche actuellement un déficit de 6,9% depuis le premier janvier. Le Nasdaq composite redonne de son côté 4,7% alors que le Dow Jones perd 6,4%. A Paris, la baisse est plus marquée puisque le CAC40 abandonne près de 12% depuis le début de l'année. Le SBF120 ne fait guère mieux avec un passif d'environ 12,5%.

Sartorius Stedim Biotech à la fête

Du côté des valeurs, seules 28 figurant au sein de l'indice élargi affichent pour le moment un bilan positif. Parmi elles, quelques sociétés se distinguent avec des gains qui dépassent les 30%. On citera notamment Sartorius Stedim Biotech qui pointe en tête du palmarès grâce à une hausse de près de 40%. Une performance qui reflète l'excellent parcours de la société qui se positionne en tant que partenaire des biotechs. Sartorius Stedim bénéficie de plusieurs drivers de croissance comme le vieillissement de la population, l'augmentation des dépenses de santé, le poids croissant des génériques... Avec une hausse moyenne des revenus de 14% par an, l'entreprise fait figure d'îlot de prospérité...

EDF et GTT se distinguent

Autre belle satisfaction pour ce millésime 2018, EDF (+34%). Malgré une féroce concurrence sur le marché français, les surcoûts liés au projet d'EPR à Hinkley Point au Royaume-Uni, et quelques points noirs comme un endettement élevé, l'électricien a bénéficié de la hausse des prix de l'électricité en Europe mais également d'un effet spéculatif certain alors que le scénario d'une scission a refait surface avec l'idée de séparer la partie nucléaire du reste des activités.

GTT complète le podium sur le SBF120 avec une progression d'environ 30,5%. La forte rentabilité, l'absence de mauvaises nouvelles et le flux de dividendes font partie des points forts d'un dossier qui a su séduire les opérateurs dans un environnement compliqué.

A noter également les belles performances d'Edenred (+30%) et de SES Global (+25%).

DBV, en queue de peloton

A l'inverse, les gadins sont nombreux avec pas moins de 20 entreprises qui présentent à l'heure actuelle un déficit de plus de 40%. DBV Technologies est le bonnet d'âne de l'année au sein du SBF120 avec une chute qui avoisine les 75%. Le plongeon de la biotech, intervenu il y a quelques jours, est lié au retrait par la société de sa demande d'autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis de Viaskin Peanut, son traitement de l'allergie à l'arachide.

Sale temps pour Vallourec et Technicolor

Technicolor (-70%) a une nouvelle fois déçu le marché. Le spécialiste des technologies pour le divertissement se négocie au plus bas historique en bourse après une série d'avertissements sur résultats.

Vallourec (-68%). Outre le recul des cours de l'or noir, le fabricant de tubes en acier sans soudure a mordu la poussière en même temps qu'il publiait des pertes et accusait une dégradation de son bilan, entraînant notamment un abaissement de sa note de crédit par S&P.

Les équipementiers automobiles chahutés

Valeo abandonne 61%. A l'image du secteur, la société dirigée par Jacques Aschenbroich a souffert de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine mais également de deux avertissements en l'espace de trois mois, en raison notamment de l'entrée en vigueur le 1er septembre des nouvelles normes antipollution (WLTP). Faurecia et Plastic Omnium ne font guère mieux dans l'industrie avec des replis proches de 50%.

Maisons du Monde, Nexans, Tarkett et Sopra Steria complètent ce 'palmarès négatif' avec des baisses supérieures à 50%.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités EDF

Partenaires de Boursier.com