Cotation du 29/11/2021 à 22h15 Chevron +0,30% 114,850$
  • CVX - US1667641005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Marchés : les pétrolières grimpent, ignorant les annonces de Washington

Marchés : les pétrolières grimpent, ignorant les annonces de Washington
Marchés : les pétrolières grimpent, ignorant les annonces de Washington
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que les grands indices boursiers américains sont à la peine mardi, l'indice sectoriel S&P 500 de l'énergie bondit d'environ 3%, signant la plus forte hausse sectorielle du jour, à contre-courant du marché.

Parmi les valeurs en vue, figurent Chevron (+1,7%), Exxon Mobil (+2,8%), Transocean (+5,7%), Schlumberger (+3,7%), Halliburton (+4%), Occidental Petroleum (+7%) ou encore Devon Energy (+5,6%). A Paris, TotalEnergies a pris 1,16% et à Londres BP (+1,5%) et Royal Dutch Shell (+1,4%) ont aussi surperformé.

Les valeurs pétrolières ont salué le vif rebond des cours du pétrole mardi, malgré l'annonce par les Etats-Unis et d'autres pays consommateurs (Chine, Inde, Japon, Corée du Sud, Royaume-Uni) d'un déblocage de leurs réserves stratégiques de brut afin de faire reculer le cours.

Après une première réaction négative, les cours sont rapidement repartis en nette hausse, ignorant les annonces. Le baril de brut léger américain WTI a bondi de 2,5% à 78,72$ (contrat à terme de janvier sur le Nymex) et le Brent de Mer du nord flambait de 3,3% à 82,32$ (contrat de janvier).

Des mesures insuffisantes pour faire reculer les cours ?

Les marchés ont jugé que le volumes envisagés dans le cadre du déblocage de réserves (50 millions de barils pour les Etats-Unis) ne sont pas suffisants pour peser durablement sur les cours. La mesure était en outre attendue, après des semaines de pressions et de réflexions entre Washington et ses alliés, qui avaient fait corriger les cours d'environ 7% par rapport à leurs sommets d'octobre.

En outre, l'Opep+ pourrait répliquer en décidant, lors de sa prochaine réunion du 2 décembre prochain, de geler sa production en janvier au lieu de l'accroître modestement de 400.000 barils par jour comme prévu, selon des sources citées par 'Bloomberg'.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !