»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/04/2019 à 17h35 Maisons du Monde -1,11% 18,740€

Maisons du Monde corrige, prévisions trop prudentes ?

Maisons du Monde corrige, prévisions trop prudentes ?
Maisons du Monde corrige, prévisions trop prudentes ?
Crédit photo © Maisons du Monde

(Boursier.com) — Maisons du Monde abandonne 8,7% désormais à 20,4 euros dans un volume épais de 0,8% du capital. Le groupe a annoncé hier soir ses résultats annuels 2018. Il a affiché des ventes de 1,11 MdE en 2018, en hausse de 10% comparé à 2017 en incluant Modani, et de 7,4% à périmètre constant. La croissance des ventes à périmètre comparable a été de 3,1% (à périmètre constant), malgré un environnement peu porteur en France impactant le trafic. La dynamique de croissance est restée forte pour les ventes en ligne, en hausse de 18,7% par rapport à 2017 à 249,2 millions d'euros, ainsi que pour les activités à l'international, en hausse de 13,5% par rapport à 2017 à 437,9 millions d'euros, représentant respectivement environ 23% et 40% des ventes. En incluant les ventes générées en magasins via des outils numériques tels que les tablettes, les ventes digitales totales ont représenté presque la moitié des ventes du groupe en 2018.

La marge brute a atteint 66,1% en 2018, contre 66,6% en 2017, reflétant une hausse de la part des ventes de meubles dans le mix produit de Maisons du Monde et l'intégration de Modani sur la période de mai à décembre. L'EBITDA s'est élevé à 148 millions d'euros en 2018, en hausse de 6,6% par rapport à 2017, soit une marge d'EBITDA de 13,3%, contre 13,7% en 2017. L'EBIT a atteint 111,6 millions d'euros en 2018, en hausse de 4,5% par rapport à 2017, soit une marge d'EBIT de 10%, contre 10,6% en 2017, en raison notamment d'une augmentation des dotations aux amortissements, provisions et dépréciations à la suite de l'intégration de Modani. Le résultat opérationnel s'est élevé à 103,5 millions d'euros en 2018, en hausse de 3,7% par rapport à 2018, soit une marge opérationnelle de 9,3%, contre 9,9% en 2017. Le groupe a enregistré un bénéfice de 60,7 millions d'euros en 2018, contre 63 millions d'euros en 2017.

Les activités opérationnelles ont généré une variation nette de trésorerie négative de 51,6 millions d'euros en 2018, contre une variation nette positive de de 153,9 millions d'euros en 2017, du fait principalement d'une hausse de l'impôt sur le résultat payé et d'une variation négative du besoin en fonds de roulement de 75,8 ME en 2018. Le flux de trésorerie disponible a représenté une variation nette de trésorerie négative de 23 millions d'euros en 2018.

L'endettement net a atteint 185,5 millions d'euros au 31 décembre 2018 contre 125,5 millions d'euros au 31 décembre 2017. Le ratio de levier financier s'est élevé à 1,2 x au 31 décembre 2018, contre 0,9 x au 31 décembre 2017.

Le Conseil d'administration a décidé de soumettre à l'approbation de l'Assemblée générale des actionnaires du 3 juin 2019 le versement d'un dividende de 0,47 euro par action, en hausse de 6,8% par rapport à 2017, soit un taux de distribution de 35% du résultat net pdg.

Maisons du Monde prévoit de 'continuer à surperformer' le marché et de réaliser une nouvelle année de croissance rentable en 2019. Le groupe envisage la poursuite d'une croissance des ventes 'autour de 10%', 35-40 ouvertures brutes de magasins dont deux tiers hors de France (incluant 5 pour Modani) et environ 10 fermetures en France pour repositionnement, et une marge d'EBITDA supérieure à 13% des ventes.

"En 2019, nous continuerons à renforcer notre modèle omnicanal et international avec pour objectifs de réaliser une nouvelle année de forte croissance des ventes autour de 10% et une marge d'EBITDA supérieure à 13%. Nous organiserons une Journée Investisseurs en juin afin de présenter notre feuille de route à moyen terme. Cette présentation sera l'occasion de démontrer la force du modèle de Maisons du Monde, qui s'appuie sur une croissance équilibrée entre la France et l'international, les magasins et le e-commerce, et les produits d'ameublement et de décoration", commente Julie Walbaum, Directrice générale de Maisons du Monde.

Sur 12 avis de spécialistes recensés par Bloomberg, 11 ont un biais acheteur, contre un conseil à conserver.

Bryan, Garnier & Co évoque aujourd'hui une guidance décevante concernant la croissance 2019, l'avis de ses spécialistes étant 'neutre', avec un objectif de cours ramené de 34 à 32 euros. Les 'métriques' 2018, quant à elles, restent néanmoins en ligne avec les dernières annonces du groupe.

Kepler Cheuvreux est à l'achat et vise 30 euros. Exane BNP Paribas maintient un avis à 'surperformance' assorti d'une cible de 32 euros. La Société Générale est également à l'achat (objectif 32 euros), tout comme Jefferies (35 euros) et Oddo BHF (30 euros). CM-CIC conseille d'accumuler et JP Morgan de surpondérer (objectif 31).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com