»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h39 LVMH -0,43% 264,250€

LVMH : du beau monde !

LVMH : du beau monde !
LVMH : du beau monde !
Crédit photo © Charles Platiau

(Boursier.com) — LVMH résiste sur les 282 euros ce jeudi, alors que Berenberg reste acheteur du dossier qu'il revalorise même de 285 à 330 Euros. Jefferies a aussi débuté le suivi de la valeur avec un conseil 'acheter' et un objectif de cours de 340 euros. Selon le broker, le groupe de luxe peut continuer de tirer parti de sa taille, de sa discipline et de ses synergies pour encore surperformer ses pairs... L'entreprise est une "machine génératrice de trésorerie importante" et aucun concurrent dans le luxe ne peut égaler son "poids financier".
Alors que le titre a sous-performé ses pairs sur les douze derniers mois, mais que le flux de nouvelles reste solide, le broker voit un vrai potentiel avec une action aux niveaux actuels...

Coup de pouce

En début de mois, le titre du géant du luxe avait bénéficié d'une note de JPMorgan qui a rehaussé son objectif de cours de 280 euros à 325 euros tout en confirmant son opinion à 'surpondérer'.
Bryan Garnier était lui passé à l''achat' sur la valeur dès le mois d'avril dernier, tout en portant sa 'fair value' à 307 euros. Le broker anticipe une croissance organique de 11% cette année après +12% en 2017 et a rehaussé de 5% ses prévisions de bpa sur la période 2018-2020. LVMH est le titre préféré du courtier dans le secteur pour les raisons suivantes : le portefeuille d'activités du groupe est le plus équilibré entre spiritueux, cuirs, parfums... la stratégie pour Louis Vuitton est cohérente, basée à la fois sur la modernité et le patrimoine et la politique de dividende est dynamique (+13% par an en moyenne sur les 10 dernières années).
De plus, la direction de LVMH semble assez confiante sur l'ensemble de l'année 2018. Alors qu'en 2017 elle soulignait que la croissance des ventes au premier trimestre ne devait pas être extrapolée pour le reste de l'année, elle n'a pas fait de tels commentaires après les chiffres du 1er trimestre 2018, selon le courtier...

Consensus "explosé"

Rappelons que la maison-mère de Louis Vuitton avait explosé le consensus au premier trimestre avec des revenus de 10,85 milliards d'euros, contre 10,55 MdsE attendus, et une croissance organique qui a encore accéléré à 13%, là où le consensus était logé à +9%.
La division mode et maroquinerie qui loge Louis Vuitton, principal contributeur aux profits du groupe, a vu sa croissance organique décoller de 16% malgré une base de comparaison très élevée (les ventes avaient grimpé de 15% il y a un an), après une progression de 10% au quatrième trimestre 2017. Les vins et spiritueux (Moët & Chandon, Dom Perignon, Hennessy), deuxième division la plus rentable du groupe, ont également accéléré la cadence avec une croissance organique de 10% après +6% au trimestre précédent.

Les parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain, Givenchy) ont vu leur ventes grimper de 17% (+14% au 4e trimestre 2017) grâce au succès de Fenty Beauty, la marque de cosmétiques lancée en collaboration avec la chanteuse Rihanna, et à celui de Benefit, le spécialiste du maquillage des sourcils. Les montres et la joaillerie (Bulgari, Tag Heuer, Hublot) ne sont pas en reste, avec un bond en avant de 20% (après +9%).
Comme à l'accoutumée, LVMH n'a pas fourni d'objectifs chiffrés pour 2018 mais compte "renforcer encore son avance sur le marché mondial des produits de haute qualité".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com