»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/08/2019 à 17h35 LVMH -1,55% 355,500€

Luxe : Richemont rassure, un analyste confiant

Luxe : Richemont rassure, un analyste confiant
Luxe : Richemont rassure, un analyste confiant
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les trois grands noms du secteur du luxe cotés à Paris (Hermes, Kering et LVMH) sont bien orientés en matinée dans le sillage de Richemont, dont la dernière publication semble rassurer les opérateurs. Si le groupe helvète n'a pas été épargné par le mouvement des 'Gilets jaunes' en France, son activité en Chine est restée dynamique.

L'activité en Chine reste vigoureuse

Le propriétaire de la marque Cartier a ainsi vu ses ventes progresser de 5%, à taux de changes constants, sur la période octobre-décembre, troisième trimestre de son exercice décalé, contre une croissance de 8% sur les six mois précédents. Les ventes, à change constant, dans la région Asie-pacifique ont bondi de 10% avec une croissance à deux chiffres en Chine continentale. De quoi rassurer après les derniers signes inquiétants provenant de l'ex empire du Milieu, et notamment après le récent avertissement d'Apple.

Hermes, Kering et LVMH dans les petits papiers d'un analyste

Dans une note consacrée à l'industrie du luxe, Bryan Garnier a par ailleurs réitéré sa préférence pour les trois groupes français ainsi que pour Moncler. Le broker prévoit pour 2019 une croissance organique moyenne des ventes de son échantillon de 6%, ce qui implique un ralentissement progressif et certainement pas un scénario d'"atterrissage dur".

Le M&A en soutien?

En outre, le courtier explique qu'étant donné que la transformation numérique nécessite des investissements importants, les grands groupes sont mieux positionnés que les petites marques. Cela pourrait déclencher d'éventuelles opérations de fusions-acquisitions dans les mois ou les années à venir car ces petites marques ne pourront pas investir massivement dans le numérique, même si le potentiel de synergies est toujours limité dans l'industrie du luxe.

Valorisations attractives

Enfin, BG souligne que les valorisations actuelles sont très attractives alors que la plupart des acteurs du secteur se négocient en dessous de leur moyenne respective depuis 2010 et très loin des sommets de 2018.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com