Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
Lufthansa
  • DE0008232125
  • + Ajouter à : Mes Listes

Lufthansa : nouveau coup de pression

Lufthansa : nouveau coup de pression
Lufthansa : nouveau coup de pression
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Lufthansa recule de plus de 2% ce mardi à 8,55 euros, alors que le Crédit Suisse a ramené son cours cible de 6,25 à seulement 5,44 euros sur la compagnie aérienne. Moody's avait auparavant dégradé la note crédit long terme de 'Ba1' à 'Ba2' avec une perspective qui est passée de 'sous revue' à 'négative'... L'agence avait expliqué que sa décision reflétait la durée et la gravité croissantes de l'épidémie de coronavirus, alors qu'elle s'attend à ce que le secteur ne récupère pas le volume de passagers de 2019 avant 2023 au plus tôt, mais aussi le risque que l'entreprise s'endette considérablement pendant la pandémie.

En outre si la taille, la forte position sur le marché et l'importance stratégique de la compagnie sont non négligeables, elle doit aussi faire face à sa faible rentabilité structurelle... Quant à la perspective 'négative', elle reflète l'incertitude toujours forte qui pèse sur le secteur du transport aérien, avec le risque de voir une perturbation prolongée des voyages entraîner une pression supplémentaire sur le bilan et les liquidités du groupe.

Trou d'air

Lufthansa a vu ses résultats se dégrader fortement au premier trimestre avec une perte nette record de 2,1 milliards d'euros. Le résultat opérationnel est ressorti négatif à hauteur de 1,2 MdE et les revenus ont reculé de 18% à 6,4 MdsE. Alors que le deuxième trimestre s'annonce tout aussi compliqué, la direction va lancer une restructuration drastique pour faire face à une situation inédite.

L'entreprise, qui continue à tabler sur une baisse significative de son Ebit ajusté sur l'ensemble de l'exercice, anticipe une très lente reprise de la demande. Elle prévoit toujours d'avoir 300 avions cloués au sol en 2021, et 200 en 2022. Même après la fin de la crise, qui devrait se terminer en 2023, le groupe s'attend à ce que sa flotte reste réduite de 100 appareils.

Le conseil de surveillance de Lufthansa a approuvé en juin un plan de sauvetage gouvernemental de 9 milliards d'euros qui prévoit notamment une prise de participation de 20% de l'Etat allemand dans le transporteur...

©2020,