Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h35 LNA Santé +2,52% 50,800€

LNA Santé : affiche des performances solides

LNA Santé : affiche des performances solides
LNA Santé : affiche des performances solides
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires total de l'exercice 2019 du groupe LNA Santé s'est établi à 527,9 ME en repli de -2% sous l'effet du moindre volume annoncé des ventes immobilières, réalisées sans marge par ailleurs. L'activité Exploitation s'établit à 472,8 ME, en progression de +8,2% sur l'exercice, confirmant une croissance organique dynamique de +5,5% supérieure aux prévisions, et une croissance externe de +2,7%.

L'activité Immobilière s'établit à 55 ME en 2019, en ligne avec le calendrier de livraisons. L'année 2019 a vu l'ouverture de l'extension du SSR de Romainville et de deux SSR à Landerneau et à Ennery, ainsi que d'un EHPAD Confort à La Queue-en-Brie. Deux immeubles sont en cours de construction au 31 décembre 2019 dont l'ouverture devrait intervenir au cours du 1er semestre 2020.

L'EBITDA du Groupe consolidé s'établit à 56,7 ME, en progression de +7,3%. Sa composante Exploitation s'établit à 52,3 ME en hausse de +2,2%, et affiche une marge d'EBITDA solidement ancrée à 11,1% du chiffre d'affaires. Pour les établissements en régime de croisière, la marge d'EBITDA s'élève à 12,9% du chiffre d'affaires, en amélioration de 40 points de base par rapport à l'an passé.

Tout en intégrant l'effet particulièrement dilutif des restructurations des cliniques SSR en 2019, le résultat opérationnel courant (ROC) du Groupe est ressorti à 45,4 ME. Le ROC Exploitation s'établit à 43 ME, pour une marge opérationnelle courante représentant 9,1% du chiffre d'affaires Exploitation. Le résultat opérationnel consolidé s'élève à 44,9 ME contre 42,1 ME l'an dernier, en hausse de + 6,7%.
Le résultat financier s'établit à -6,5 ME et présente un ratio de 11,5% par rapport à l'EBITDA, en légère baisse. Le coût moyen de la dette s'inscrit en baisse de 10 points de base à 1,87%.

La charge d'impôt société s'établit à -15,4 ME. Elle présente un taux apparent de 40,0% du résultat, en hausse de 2,9 points par rapport à 2018 du fait de la transformation du CICE en baisse des cotisations sociales fiscalisées.
Déduction faite de la charge d'impôt, le résultat net part du Groupe s'établit à 22,1 ME contre 21,5 ME un an auparavant. Il s'établit en progression de + 2,7%. La marge nette progresse ainsi à 4,2% du chiffre d'affaires consolidé contre 4,0% l'an passé.

La génération de flux de trésorerie liés à l'activité est solide à 60,9 ME, dont 87% sont imputables à l'activité Exploitation. Les investissements de maintien s'inscrivent en net recul et sont contenus à 2,2% du chiffre d'affaires Exploitation (soit 10,2 ME) sur un parc très majoritairement reconstruit ou restructuré et rénové.

Au 31 décembre 2019, hors comptabilisation des obligations locatives au sens de la norme IFRS 16, la dette financière nette s'établit à 207 ME. Elle est en hausse limitée de 12,3 ME par rapport à fin 2018 du fait du financement des opérations de développement et immobilières de l'exercice. Elle intègre une dette d'Exploitation de 65,5 ME qui représente à peine 32% de l'endettement total, le solde étant constitué de dettes immobilières adossées à des stocks immobiliers à céder.
Le Levier d'Exploitation se maintient à un niveau faible de 1,20 pour un covenant fixé à 4,25 sur toute la durée du crédit syndiqué. Le Gearing d'Exploitation s'établit à 23% pour une autorisation de 125%.
La situation de trésorerie disponible à la clôture représente 140,1 ME, avec une capacité de tirage corporate de 43 ME, à l'entière disposition du Groupe pour mener à bien son plan de développement, qui s'est poursuivi méthodiquement avec l'acquisition ciblée en 2019 de 300 places et lits de SSR.

Proposition d'un dividende par action

En adéquation avec une politique de distribution responsable, graduelle et cohérente avec les pratiques de place du segment des midcaps, le versement d'un dividende de 0,45 euro par action sera proposé à la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, le 17 juin 2020. Il représente un taux de distribution inférieur à 20%, plus de 80% des résultats se trouvant ainsi réinvestis au service des projets de structuration du Groupe et de développement de ses activités.

Perspectives 2020

Avec 17% du parc en restructuration au 31 décembre 2019, soit 1.346 lits peu productifs et un portefeuille à installer de 579 lits, LNA Santé dispose d'un réservoir de performance de 1 925 lits (hors nouveaux développements) qui viendront soutenir la croissance organique et renforcer la base de résultats des prochains exercices.
Le parc en croisière s'est étoffé de +8% au 1er janvier 2020, soit 522 lits qui portent les capacités à maturité à 7 041 lits, selon les standards de LNA Santé.
Le Groupe a également repris en exploitation au 1er janvier 2020 un nouveau Pôle de Santé à Orgemont en Seine et Marne, en filière hospitalière du Grand Hôpital de l'Est Francilien. Regroupant des activités de SSR spécialisé, d'USLD et d'EHPAD pour une capacité totale de 187 lits et places, il sera porté à terme à 326 lits et places après extension et reconstruction aux standards du projet LNA Santé.
Le Groupe va par ailleurs lancer une nouvelle offre de service de télémédecine pour les patients diabétiques sous forme d'un dispositif de télésurveillance et de soin de proximité dans une approche thérapeutique innovante.

Au-delà des besoins en très forte croissance de prise en soin de maladies chroniques du diabète (5,1 millions de personnes concernées en France, soit 8% de la population), le Groupe étend ainsi son offre de service à domicile à forte expertise médicale. Il bénéficie d'une approche méthodique et graduelle éprouvée au cours des 10 dernières années sur l'activité d'HAD, qui allie qualité de service, coordination de parcours de soin, innovation digitale, maîtrise des plateformes logistiques.

COVID-19

LNA Santé fait le point sur l'épidémie deCOVID-19 :
"Après avoir activé les mesures de prévention et décidé par anticipation le vendredi 6 mars 2020 de mettre en confinement tous les établissements du Groupe LNA Santé, nos équipes font désormais face à l'épisode épidémique en mettant chaque jour tout en oeuvre pour endiguer la propagation du virus.
En relation étroite avec les autorités de santé, les familles et les aidants, les précautions barrières et les mesures d'isolement sont appliquées scrupuleusement dans l'intérêt premier d'assurer la protection des personnes vulnérables que nous accueillons dans nos structures".

Un dispositif et une organisation pleinement opérationnels sont déployés au service de nos établissements au moyen :
-De visio-conférences tenues chaque matin entre Directions d'Etablissements, Médecins Coordonnateurs, Directeurs d'Exploitation, la Direction des Ressources Humaines et la Direction Médicale et Qualité,
-D'analyses des situations et des transmissions ciblées vers la cellule de crise opérationnelle,
-Des processus d'arbitrages et de décisions prises en cellule de crise décisionnelle chaque après-midi,
-De flash infos en fin d'après-midi adressés aux établissements sur les décisions, les conduites à tenir (protocoles), la gestion des équipements de protection et les informations clés à partager,
-Du soutien actif du Siège au réseau : cellule de crise quotidienne composée des managers mobilisés pour assurer le plan de continuité de service, coordonner les task-forces (médicale, RH, approvisionnement) et assurer le meilleur fonctionnement en soutenant l'engagement sans faille de nos équipes en établissement.
Les conduites à tenir, en soutien des équipes concernent tous les domaines de la vie des établissements et mobilisent toutes les forces et expertises du Groupe :
-Déploiement systématique des mesures de confinement (salariés/visiteurs/livraisons), par unité de vie/soins et chambres,
-Conduites à tenir sur le plan médical et soins formalisées et mises à jour au quotidien,
-Dispositif et gestion des ressources humaines adaptée à la situation évolutive de chacun des sites,
-Appui du réseau des médecins coordonnateurs et des pharmaciens à la gestion des situations complexes et des urgences,
-Mise en place d'un soutien psychologique renforcé pour les équipes soignantes,
-Lancement d'initiatives pour soutenir l'engagement de tous les professionnels de santé,
-Maintien des liens sociaux avec les proches aidants et familles par tous les moyens de communication dont digitaux.

En parallèle de ce dispositif, les activités du Groupe ont été aménagées, pour certaines ralenties temporairement. A date du présent communiqué, la situation par métier se présente comme suit :
-EHPAD en France et Maison de Repos en Belgique (~5.200 résidents)
-Fermeture complète des accueils de jour (pour une capacité de ~200 résidents),
-Arrêt des flux d'admission en hébergement permanent (sauf cas exceptionnels) en lien avec le confinement généralisé des unités,
-Cliniques SSR et Psychiatrie (~2.400 patients)
-Fermeture des activités d'Hôpital de Jour à compter de mi mars (pour une capacité de 500 patients)
-Fonctionnement à date aux 2/3 environ des capacités de l'Hospitalisation Complète
-Hospitalisation à Domicile (~500 patients)
-Activité très soutenue : avec une croissance attendue des admissions en aval des filières hospitalières.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !