Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 17h35 Lisi -2,11% 20,900€
  • FII - FR0000050353
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Lisi : chiffre d'affaires annuel en hausse

Lisi : chiffre d'affaires annuel en hausse
Logo Lisi

(Boursier.com) — Grâce aux bonnes performances accumulées au cours des 3 premiers trimestres, le groupe Lisi publie un chiffre d'affaires annuel 2008 en progression de + 3,5% à 844,3 ME contre 816 ME pour l'exercice 2007.

Au cours de l'exercice 2008, le groupe a réalisé 64% de son activité à l'étranger. Le taux de change moyen du Dollar ressort à 1,47 contre 1,38 en 2007 pour un chiffre d'affaires réalisé de 275 M$.

Le marché aéronautique bénéficie d'un fort carnet de commandes à livrer qui s'est encore étoffé sur l'exercice 2008. C'est notamment le cas de Boeing, qui, avec 662 commandes nettes en 2008 pour seulement 375 appareils livrés, prévoit un accroissement de son programme de livraisons en 2009. Airbus, de son côté, consolide ses positions avec 777 commandes nettes et 483 livraisons, dont 12 A380. A fin décembre 2008, le carnet à livrer s'élève à 3.715 avions pour Airbus représentant 7,7 années de production et 3.714 avions pour Boeing. Compte tenu des besoins affichés par ses deux principaux clients, Lisi Aerospace devrait être en mesure de stabiliser son activité dans le cadre des programmes existants et de monter en puissance sur les nouveaux appareils que sont le B787 et l'A380.

En revanche, la baisse du trafic aérien et le retrait du nombre d'appareils anciens de la flotte en service sont notables (environ 350 avions d'ancienne génération sur le dernier trimestre). La conjugaison de ces deux phénomènes entraînera inévitablement une diminution de la maintenance à court terme. Dans ce contexte contrasté, et en dépit des premiers signes de ralentissement liés au déstockage constaté dans l'ensemble de la filière aéronautique au 4ème trimestre, notamment en Europe, Lisi Aerospace enregistre une croissance à deux chiffres pour le cinquième exercice consécutif : le chiffre d'affaires franchit la barre des 400 Millions d'Euros, soit une progression de + 17,5% par rapport à 2007, à taux de change et périmètre constants. Les changements de règles dans la Formule 1 se sont traduits par un recul de -13,4% de l'activité Racing sur le 4ème trimestre à comparer à un chiffre annuel en recul de -6,0%.

L'activité du Médical continue sur sa lancée : le chiffre d'affaires annuel atteint ainsi 24 ME, soit une croissance organique de +18,9% dont +17,4% sur le seul dernier trimestre. Il convient toutefois de faire état d'un net essoufflement de la demande dans le domaine des implants dentaires aux Etats-Unis, tandis que les autres domaines d'application (rachis,reconstruction, etc ...) restent dynamiques en Europe.

La fin de l'année a été marquée par l'effondrement des immatriculations en Europe : -17,8% sur le mois de décembre 2008, après avoir atteint le niveau sans précédent de -25,8% en novembre. Sur l'ensemble de l'exercice, elles sont en retrait de -7,8%, conséquence de la crise qui a touché de plein fouet le secteur au deuxième semestre. Parmi les pays les plus affectés, on citera l'Espagne (-49,9% en décembre ; -28,1% sur l'année), et la France (-15,8% en décembre ; -0,7% sur l'année). La situation reste critique au Royaume-Uni (-11,3% en cumul) ; en Italie (-13,4%) et dans une moindre mesure en Allemagne (-1,8%) où les résultats ont été légèrement meilleurs en décembre. L'évolution du marché en Europe de l'Est est moins préoccupante, les ventes de voitures étant pratiquement stables (-1%) par
rapport à l'an dernier.

Tous les constructeurs ont vu leurs volumes chuter en décembre, à l'exception du groupe Volkswagen qui s'inscrit en repli limité à -6,5% (-4,4% sur l'année) grâce au lancement de la nouvelle Golf et de l'excellente performance d'Audi. Parmi les constructeurs français, Renault (-27,4% au T4; -6,9% sur l'année) a davantage souffert que PSA (- 10,4% au T4 ; -9,1% sur l'année). La fin 2008 a également été tendue pour BMW (-20,6% au T4; -3,5% sur l'année) et Daimler (-14,4% au T4 ; -5,9% sur l'année). Déterminés à réduire leurs stocks de véhicules, constructeurs et équipementiers ont brutalement ajusté leur production, au-delà de la baisse des immatriculations européennes, ce qui a impacté Lisi Automotive. A titre d'illustration, la production des 7 premiers clients constructeurs de Lisi Automotive a été ajustée au dernier trimestre de -25% pour une activité annuelle en baisse de seulement -4,4%. Ces chiffres peuvent être rapprochés de la variation trimestrielle et annuelle du chiffre d'affaires de Lisi Automotive, soit respectivement -27,8% et -5,2%. Cette chute d'activité inédite affecte de la même façon l'ensemble des sites de production du Groupe que ce soit en France et en Allemagne ou à destination des équipementiers. Lisi Automotive a ainsi été conduit à procéder à des fermetures complètes de sites de production : la majorité des usines de la division ont été arrêtées du 12 décembre au 5 janvier 2009.

Le monde de l'industrie automobile est clairement sous le choc des mesures d'ajustement décidées par les constructeurs avec un effet de traine qui se poursuivra au moins sur l'ensemble du 1er trimestre de l'exercice 2009. A ce stade, il est difficile d'évaluer si les stocks dans la filière ont entamé leur décrue au niveau nécessaire. Lorsque ce point sera atteint, Lisi Automotive bénéficiera d'une reprise technique qui limitera l'ampleur de la baisse actuellement constatée. Dans cette attente, la division optimise au mieux ses capacités de production par le biais de mesures de chômage technique (2 jours par semaine en janvier en France dans la plupart des sites) et l'organisation de la semaine de 4 jours en Allemagne. A ce stade, il est prudent d'attendre des indications plus claires du marché avant de décider des mesures d'adaptation structurelle qui pourraient s'imposer.

La division Lisi Cosmetics a été la première, dès le premier trimestre, à subir le déclin des volumes de consommation et l'ajustement de stocks opérés en fin d'année, ce qui devrait lui permettre de stabiliser son activité sur le 1er semestre 2009. Un certain nombre de lancement sont positionnés pour la fin de l'année 2009 et le début de 2010.

Comme prévu, Lisi Aerospace a apporté une certaine stabilité au Groupe sur la fin de l'exercice. Il est par contre difficile d'avancer un quelconque pronostic pour ce début d'année, tant les tendances de marché sont incertaines. Ainsi, le marché des avions d'affaires montre déjà des signes évidents de ralentissement ; en revanche, la prise de commande d'avions commerciaux reste vigoureuse, ce qui devrait permettre d'aborder l'exercice à venir avec une certaine confiance. Les carnets de commande de Lisi Aerospace reflètent ce niveau d'activité avec des commandes d'un montant de plus de 200 M$ à livrer aux Etats-Unis en 2009. Sur le continent européen, le doublement de la cadence du programme A380 assure une certaine visibilité. Dans la continuité des exercices précédents, la division Lisi Aerospace continue de déployer son plan de croissance Skyline par des prises de décisions structurantes (doublement de l'usine d'Izmir, nouvel atelier de traitement de surface à Torrance, agrandissement à Dorval) qui marquent sa confiance dans l'évolution du marché à moyen terme.

Les équipes de Lisi Medical poursuivent leurs travaux de consolidation pour saisir, le cas échéant, toutes les opportunités sur un marché offrant des perspectives de croissance structurelles.

Le groupe Lisi maintient sa stratégie de long terme malgré l'incertitude économique qui nuit à la visibilité à court terme.

©2009-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !