»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/03/2019 à 17h35 AccorHotels -2,61% 36,960€

Les valeurs "tourisme" attaquées en Europe

Les valeurs "tourisme" attaquées en Europe
Les valeurs 'tourisme' attaquées en Europe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le secteur du tourisme et des loisirs est sévèrement attaqué en bourse en Europe mardi 24 novembre, grevé notamment par les acteurs français qui souffrent des conséquences des attentats survenus à Paris le 13 novembre, et plus généralement par un regain de tension géopolitique lié à la lutte contre le terrorisme. La destruction ce matin d'un jet de combat russe par la chasse turque, après viol de l'espace aérien du pays, n'a fait qu'empirer la situation.

A la Bourse de Paris, tout le compartiment est secoué : AccorHotels, qui réalise le quart de ses résultats à Paris et en région parisienne, plonge de -3,9% à 39 euros. Europcar, dont l'activité est dépendante des flux touristiques, chute de -3,8% à 11,56 euros. Kering, LVMH et Christian Dior perdent 2,5% à 4%, car le tourisme représente une manne conséquente pour le secteur du luxe. Dans les transports, Air France KLM (-2%) et Aéroports de Paris (-1,9%) ne sont pas épargnés. Des entreprises sont aussi touchées par ricochet, à l'image d'Elis (-3%) qui réalise une bonne partie de son activité avec l'hôtellerie-restauration. L'indice STOXX 600 Europe tourisme-loisirs perd -1,8% aujourd'hui.

Beaucoup d'indicateurs récents montrent que la peur engendrée par les attentats pèse sur l'économie parisienne. Le patron des Galeries Lafayette, Philippe Houzé, a révélé dans un entretien au 'Figaro' que la fréquentation des grands magasins affiche toujours une baisse de l'ordre de 30% dix jours après les événements. Nous sommes encore trop proches des événements pour faire des prévisions fiables, même si l'impact devrait durer quelques semaines, a estimé le dirigeant. Une étude publiée par ForwardKeys ce jour montre que les réservations pour les vols devant atterrir à Paris ont chuté de -13% par rapport à l'année dernière pour la période de Noël (pointages réalisés auprès de 200.000 agences sur les données au 20 novembre). Ce chiffre est un peu moins impressionnant que les -25% enregistrés juste après les attentats, mais il reste préoccupant pour les professionnels du tourisme, de l'hôtellerie à la restauration en passant par les opérateurs de transport. Les réactions d'annulation les plus vives ont été enregistrées chez les chinois, les italiens, les brésiliens et les espagnols.

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com