»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/10/2019 à 17h38 Renault -11,48% 48,560€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Les grandes manoeuvres continuent chez Nissan et Renault

Les grandes manoeuvres continuent chez Nissan et Renault
Les grandes manoeuvres continuent chez Nissan et Renault
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans la foulée du changement de direction chez Nissan, annoncé mardi, le remplacement du directeur général de Renault Thierry Bolloré, ancien bras droit de Carlos Ghosn, se profilerait bien à l'horizon, selon des sources concordantes. Ainsi, mercredi soir, une source au sein de l'Etat français a confirmé à l'agence 'Reuters' que Jean-Dominique Senard, président de Renault, envisageait de proposer au conseil d'administration de trouver un successeur à M. Bolloré.

"Des réflexions sont en cours. Mais, là encore, rien n'est décidé. C'est à la gouvernance de Renault de prendre une décision", a indiqué cette source. L'information avait été révélée mardi par 'Le Figaro', qui avait ajouté qu'un chasseur de têtes sera bientôt désigné et que la recherche devrait s'orienter vers un professionnel français de l'automobile.

Bruno le Maire réaffirme sa confiance en Jean-Dominique Senard

Interrogé sur la question, le ministre de l'Economie Bruno le Maire ne s'est pas prononcé, mercredi, mais a réaffirmé sa confiance en Jean-Dominique Senard. En marge d'une réunion avec ses homologues de la zone euro à Luxembourg, le ministre a déclaré avoir toute confiance en Jean-Dominique Senard et dans le conseil d'administration de Renault pour choisir la meilleure gouvernance et les dirigeants chargés de mettre en oeuvre la stratégie industrielle définie avec l'Etat.

La question du départ de M. Bolloré intervient alors que Nissan a tourné mardi la page de l'ère Carlos Ghosn en choisissant en interne une nouvelle direction tricéphale, qui aura pour tâche de redresser les comptes du constructeur japonais en difficulté, et de piloter l'avenir de l'alliance industrielle que Carlos Ghosn avait créée en en 1999 avec Renault. La firme au losange, dont l'Etat français détient 15%, contrôle 43,4% du capital de Nissan.

C'est Makoto Uchida, 53 ans, jusqu'à présent dirigeant de ses opérations en Chine, qui succède à Hiroto Saikawa (qui avait admis avoir profité de primes indues et démissionné mi-septembre) en tant que directeur général de Nissan. Makoto Uchida sera assisté d'Ashwani Gupta, un autre haut responsable de Nissan, qui devient DG délégué, et d'un troisième dirigeant, Jun Seki, qui a été désigné comme vice-directeur général délégué.

Mercredi, Nissan a parachevé son remaniement managérial en rétrogradant l'un de ses vice-présidents, Hari Nada, à un poste de conseiller en charge des opérations spéciales. M. Nada, qui a contribué à la chute de Carlos Ghosn, a été depuis rattrapé à son tour par des accusations selon lesquelles il aurait lui aussi touché des sommes indues.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com