»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/07/2018 à 12h34 Compagnie des Alpes +1,43% 28,450€

Les exceptionnels pèsent sur le bénéfice de la Compagnie des Alpes

Les exceptionnels pèsent sur le bénéfice de la Compagnie des Alpes

Les exceptionnels pèsent sur le bénéfice de la Compagnie des Alpes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Compagnie des Alpes a amélioré sa rentabilité au terme de l'exercice écoulé. Mais la fermeture des Grévin de Séoul et Prague, dont les performances sont éloignées des attentes, a dégradé le résultat net du groupe.

Le groupe a dégagé au terme de l'exercice clos le 30 septembre dernier un chiffre d'affaires de 762,2 millions d'euros, en hausse de 6,6% à périmètre comparable, pour un excédent brut opérationnel métier de 227 ME, en hausse de 11,1% sur la même base, matérialisant une marge de 29,8%, contre 28,7% précédemment. Le résultat opérationnel bondit de 28% à 93,1 ME, mais le bénéfice net se tasse de -6,3% à 31,3 ME. Les investissements nets ont progressé de 5% à 160 ME. La société est parvenue à dégager un free cash-flow opérationnel de 45,1 ME (+28%). Le consensus de cinq analystes suivant la valeur visait un EBOM de 200 ME, 82 ME de résultat opérationnel mais 40 ME de bénéfice net. Le décalage sur le résultat net provient essentiellement de dépréciations d'actifs, à hauteur de 18,8 ME, après les déceptions sur les sites Grévin de Prague et Séoul, dont la CdA souhaite se retirer par cession ou fermeture. Un dividende de 0,50 euro par action sera proposé, après 0,40 euro au titre du précédent exercice.

Dans les domaines skiables, la saison se présente bien avec des chutes de neige précoces et des réservations enregistrées à date légèrement supérieures à celles de l'année dernière. Les prochaines vacances scolaires de Noël sont positionnées à cheval entre le premier et le deuxième trimestre, et rendra toute comparaison avec le premier trimestre de l'exercice précédent très délicate. Dans les loisirs, Halloween a encore permis d'enregistrer un bon automne. Les préventes pour les arbres de noël au parc Astérix sont en ligne avec celles enregistrées l'année dernière. Côté investissements, le niveau devrait augmenter d'environ 7 ME dans les domaines skiables. Sur ce périmètre, le groupe se fixe comme objectif d'atteindre une marge d'EBO sur chiffre d'affaires autour de 36% sur les deux prochains exercices. Pour les destinations de loisirs, la croissance sera portée par les investissements dans l'hébergement (Parc Astérix) et de nouvelles offres. Par conséquent, les investissements progresseront d'environ 20 ME sur 2017/2018. Le groupe maintient son objectif de marge d'EBO (hors Futuroscope) à 27% en 2019. Quant au ROCE Opérationnel, qui mesure la rentabilité des capitaux investis dans les Domaines skiables et les Destinations de loisirs, il est attendu en progression sur la période 2018-2022, mais de façon non linéaire compte tenu du fait que le chiffre d'affaires lié aux investissements dans les parcs de loisirs intervient une à deux années après l'enregistrement des charges d'investissement et que les dépenses de lancement de nouvelles offres sont, généralement, portées sur l'exercice précédent leur ouverture.

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com