»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/12/2018 à 13h41 Groupe ADP (ex-Aeroports de Paris) +0,80% 163,100€
  • ADP - FR0010340141
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Les députés ouvrent la voie à la privatisation de Groupe ADP

Les députés ouvrent la voie à la privatisation de Groupe ADP
Les députés ouvrent la voie à la privatisation de Groupe ADP
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La privatisation à venir de Groupe ADP a franchi un nouvel écueil. Les députés ont voté dans la nuit la modification du régime juridique et du cahier des charges du gestionnaire des aéroports parisiens. Une étape indispensable à la future cession d'une partie de la participation (50,6%) de l'Etat dans Groupe ADP.

Attaqué par l'opposition, Bruno Le Maire a défendu l'action du gouvernement sur ce sujet. "Le prix de cession de Groupe ADP sera supérieur à la somme des futurs dividendes actualisés. Sinon nous ne ferions pas l'opération ! Elle doit être rentable pour l'État. Et comme l'entreprise se porte bien, il vaut mieux vendre lorsque le cours est haut", a indiqué le Ministre de l'Économie et des Finances sur Twitter.

"Faute d'accord entre l'Etat et ADP sur les redevances, l'Etat disposera d'un pouvoir de décision, c'est également l'Etat qui fixera les orientations sur le développement des aérodromes, c'est encore lui qui, faute d'accord, imposera la réalisation d'investissements nécessaires au service public aéroportuaire", a également affirmé le ministre, selon des propos repris par l'AFP. La privatisation, qui prendra la forme d'une concession limitée à 70 ans "pour ne pas conférer un droit illimité à un acteur privé sera encadrée par un cahier des charges strict et contraignant".

Vinci reste en pole position

Les candidats potentiels au rachat d'une partie de la participation de l'Etat sont nombreux. Si Vinci fait figure de favori, plusieurs consortiums auraient également manifesté leurs intérêts ces derniers mois dont un dirigé par le fonds basé aux Etats-Unis, Global Infrastructure Partners (GIP) et l'autre par le fonds australien, IFM.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com